Après un an d'ouverture, le centre de santé d'Ajain en Creuse est déjà saturé

Ce centre de santé innovant, où des médecins différents se relaient chaque semaine, croule sous les demandes. En attendant de déménager vers de plus grands locaux en juin prochain, il ne peut plus accepter de nouveaux patients.

Ce centre de santé d'un nouveau genre fêtera sa première année d'existence fin octobre. Le principe est innovant, unique en France : ici, des médecins venus de tout l'hexagone se relaient chaque semaine. 45 généralistes y ont exercé depuis sa mise en place.

Sur ce territoire touché par la pénurie de professionnels de santé, le succès a été rapide : 1200 patients ont fait de ce centre de santé leur médecin traitant.
C'est le cas de Joël Tenaille, diabétique, qui avant de trouver cette solution, avait été contraint d'arrêter son traitement.

Mon médecin était parti à la retraite. Pour en trouver un autre, c'était pas facile... J'avais arrêté mon traitement parce que ça me faisait suer. J'ai dit : pas de toubib, et bien je pourrai crever comme ça !

Joël Tenaille

Patient du centre de santé d'Ajain

Dix médecins à la retraite autour de la commune

Un an après l'ouverture, les patients sont déjà trop nombreux. Le téléphone ne cesse de sonner, mais désormais, le cabinet est contraint de refuser les nouveaux.
"On a un seul médecin", explique Laëtitia Paz Bourliot, la coordinatrice, "Il y a 10 médecins aux alentours proches qui sont partis à la retraite ou vont le faire prochainement. Malheureusement, on a atteint un nombre de patients supérieur à ce qu'on aurait voulu, et pour une question de sécurité, on ne peut pas en enregistrer plus..."

Médecin retraité, le Dr Jean-Pierre Zagdoun assure la permanence cette semaine au centre de santé. Il comptabilise entre 25 et 30 rendez-vous par jour, sans compter les urgences.

On ne prend plus de nouveaux patients, mais on gère les urgences bien sûr. Si quelqu'un vient avec une plaie à la tête, on le soigne, on ne lui dit pas d'aller ailleurs...

Dr Jean-Pierre Zagdoun

Médecin

Un agrandissement... pour juin 2024

Heureusement, l'équipe du centre de santé va s'agrandir. Un deuxième médecin doit arriver dans la commune l'an prochain. Mais ce ne sera pas avant le mois de juin, car il faut plus de place. Le centre doit déménager dans de nouveaux locaux au sein de l'Ehpad, mais des travaux sont nécessaires pour pouvoir accueillir deux médecins et une infirmière Asalée.

"C'est sûr qu'ils ne vont pas résorber les déserts médicaux, car il manque trop de médecins. Mais c'est une solution qui fonctionne bien et que tout le monde apprécie, que ce soit les gens d'Ajain, de Guéret ou des communes voisines", affirme Guy Rouchon, le maire (DVG) de la commune.

En attendant la fin des travaux, les patients sont réorientés vers le deuxième cabinet de Médecins Solidaires à Bellegarde-en-Marche, ouvert en juin dernier. "On ne peut pas accueillir de nouveaux patients pour du suivi régulier, mais ils peuvent aller à celui de Bellegarde qui peut encore accueillir du monde, dans lequel il y a deux médecins", précise Mathias Jardel, le président-fondateur de Médecins Solidaires.

Avec le déménagement et l’arrivée de deux nouveaux professionnels, le centre de santé d’Ajain pourrait accueillir jusqu’à 4.000 patients.