Infirmière "asalée" : un soutien méconnu pour les médecins

C'est peut-être une solution contre les déserts médicaux : des médecins du Limousin font appel à des infirmières de l'association "Asalée", pour Action de Santé Libérale en Equipe. Elles assurent le suivi de patients atteints de diabète, d'obésité ou encore de problèmes cardiovasculaires. 

Nous avons suivi Vanessa Chaput, une ancienne infirmière libérale. Depuis deux ans, elle est salariée de l'association Asalée. Ce jour-là, elle se rend chez un patient de Saint Léonard de Noblat atteint de diabète. Elle le connaît depuis plusieurs mois.

L'infirmière suit l'évolution de la maladie et propose des méthodes pour retrouver un bon équilibre alimentaire et une meilleure hygiène de vie. C'est la médecin traitant qui a proposé cette nouvelle prise en charge. Le patient est très compréhensif, conscient que son docteur ne peut pas "être au four et au moulin".

Davantage de temps

Selon Vanessa Chaput, "On peut prendre du temps de consultation en plus pour faire de l’éducation thérapeutique. Les médecins traitants ne peuvent pas prendre autant de temps."

Le docteur Isabelle Deblaere-Bastos, qui travaille avec Vanessa Chaput, confirme : "Moi je pense que ce serait bien que ça se développe (…) Ce sont des choses qui sont méconnues de certains médecins aussi."

 

 

15 infirmières "asalées" travaillent aujourd'hui en Limousin.

Démographie médicale

A Ussel, Stéphanie Jouve collabore avec 5 cabinets médicaux différents. Elle a été séduite par l'association crée en 2004 par un médecin généraliste des Deux Sèvres.

Elle raconte : "Il est parti d’un constat qui est un déficit de démographie médicale. Pour améliorer la prise en charge de ses patients, il a décidé de prendre une infirmière et de lui déléguer des tâches."

En cette période d’épidémie, les infirmières "Asalée" peuvent aussi apporter leur soutien par exemple pour les séances de vaccination, car dans ce domaine aussi, on est plus efficace en équipe…