VIDEO. Noël : faute de personnel, une pâtisserie est obligée de fermer pendant les fêtes

Publié le
Écrit par Frédéric Cano .
durée de la vidéo : 01min 40
Les fêtes de fin d'année représentent 10% du chiffre d'affaire de l'année pour cette patisserie qui devra fermer à partir du 19 décembre ©FTV - Louis Claveau

Après des semaines de recherche, la pâtisserie Battut, à Aubusson, en Creuse, ne trouve pas de personnel pour ouvrir pendant les fêtes de fin d'année, au grand désespoir de ses clients.

Ni bûche, ni gourmandise, cette année, il n'y aura pas de dessert pour les clients de cette pâtisserie d'Aubusson, en Creuse. À deux semaines de noël c'est un crève-cœur pour les habitants :"ce n’est même pas dommage, c’est terrible, parce que pour moi et pour beaucoup de gens, c’est la meilleure pâtisserie d’Aubusson", confie une cliente. 

Quelques instants plus tard, une autre cliente avoue, elle aussi, sa déception : "pour Noël et pour le 1er janvier, ils me faisaient des jolies galettes à la frangipane, et bien cette année, on en aura pas !"

Fermer sa boutique à Noël n'est pas anodin. Cette période des fêtes de fin d'année représente plus de 10% du chiffre d'affaires annuel pour une pâtisserie :"c'est la première fois en 27 ans que l'on ferme pour Noël. Ce n'était pas envisageable de fermer pour les fêtes de fin d'année... mais bon là, c'est un cas de force majeure... Je n'ai plus d'employé!", lâche Christine Battut, la propriétaire. 

Ce sont des métiers ingrats... de moins en moins attrayant.

Philippe Vacheyroux

Président du syndicat des pâtissiers de la Creuse

Car Christine et son mari Alain, décédé cet été, tenaient la boutique main dans la main. Son unique salariée partira à la mi-décembre. Elle cherche un remplaçant depuis près de deux mois. Mais cette branche professionnelle peine à recruter. "Ce sont des métiers ingrats, on sait qu’il faut travailler tôt le matin, les samedis, les dimanches, souvent les jours fériés, donc c’est de moins en moins attrayant", insiste Philippe Vacheyroux, président du syndicat des pâtissiers de la Creuse.

À 60 ans, Christine Battut compte sur la magie de Noël et espère trouver un nouveau pâtissier pour rouvrir début 2023.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité