Boussac : 350 pilotes sur la ligne de départ du championnat de France d'enduro

Publié le
Écrit par France Lemaire .

Les moteurs ont vrombi durant tout ce week-end à Boussac dans le nord de la Creuse, à l'occasion des 3ème et 4ème manches du championnat de France d'enduro. Le Gardois Till De Clercq est arrivé en tête.

Tout savoir sur les mondiaux de pelote basque : Championnats du monde de Pelote Basque 2022

Les meilleurs enduristes français étaient à Boussac durant tout ce week-end pour un rendez-vous immanquable : les 3ème et 4ème manches du championnat de France. 

Cinquante pilotes Elite ont pris le départ. Et comme souvent, la victoire s'est joué entre Till de Clercq et Loïc Larrieu. 

Le pilote du Gard a emporté les deux manches, suivi de près par Loïc Larrieu de Saint-Thibéry, en tête au classement général, mais pas au mieux de sa forme, nous a-t-il confié.

Lequel des deux emportera le titre de champion de France ? Réponse en septembre, lors des deux dernières manches, les 24 et 25 à Brioude, en Haute-Loire. 

Terre d'enduro

Depuis la Gilles Lalay Classique, "la course la plus dure du monde", dans les années 90, la Creuse s'inscrit dans cette tradition de l'enduro. Et un jeune Creusois pourrait bientôt figurer parmi les meilleurs.

Léo Soyon faisait partie des 350 pilotes en lice à Boussac. Il a terminé deuxième de sa catégorie. A 19 ans, il est le plus jeune de l'équipe de France senior et rêve de décrocher le titre de champion du monde. 

On le découvre dans le reportage qui suit, dans lequel interviennent Léo Soyon 

Pilote Junior 1 Guérétois et Loïc Larrieu, champion du monde d'enduro en 2019. 

Un reportage de Franck Petit, Nassuf Djailani et Philippe Ruisseaux

Accident 

Ce dimanche matin, un accident est venu assombrir la compétition. Un jeune pilote de 17 ans a heurté un mur de pierres sur le parcours, sur la commune de Toulx-Sainte-Croix, près des pierres Jaumâtres. Il a été héliporté vers le CHU de Limoges. Son pronostic vital ne serait pas engagé.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité