Changement de programme et comité d'accueil contestataire pour les voeux du député LREM de la Creuse.

© N. Chigot
© N. Chigot

Le député LREM de la Creuse, Jean-Baptiste Moreau, devait présenter ses voeux aux creusois dans la commune de Felletin, mais il a finalement choisi Jarnages pour éviter des mouvements de prostestation. Un groupe de gilets jaunes et de militants syndicaux étaient tout de même présent. 

Par Christophe Bodin

Les voeux du député jean-Baptiste Moreau aux creusois ont été perturbés par des manifestants. Une contestation sans heurt, sans dialogue non plus.

D'un côté, le député de la Creuse LREM présentait ses voeux pour la nouvelle année à quelques personnes rassemblées dans la salle des fêtes de Jarnages, à l'extérieur du bâtiment, des gilets jaunes et des militants syndicaux étaient réunis pour faire entendre une parole contestataire. Des manifestants qui ont dénoncé la politique du gouvernement en général et la réforme des retraites en particulier. 

Initialement, le député avait organisé sa cérémonie de voeux dans la commune de Felletin, avant de changer son programme. Alerté par les services de la préfecture  de la présence possible de groupe "extrémiste et radicalisés de l'ultra-gauche" et de possibles riques de "violences physiques", Jea-Baptiste Moreau a choisi finalement la commune de Jarnages, ville dont le maire n'est autre que Vincent Turpinat, son suppléant à l'Assemblée nationale. 
 
A Jarnages, des opposants au gouvernement ont manifesté lors des voeux pour 2020 du député LREM de la Creuse.

Sur le même sujet

Les + Lus