Creuse : après 69 jours en réanimation, ce patient guéri du coronavirus se reconstruit au centre de Sainte-Feyre

Hôspitalisé à Guéret début avril, intubé et placé sous coma artificiel pendant 69 jours, Philippe Ambiaux, 70 ans est un survivant de la covid-19. Après deux mois de "trou noir", il est aujourd'hui pris en charge au service de soins continus du centre MGEN de Sainte-Feyre pour réapprendre à vivre.

Philippe Ambiaux, entouré par les soignants après 69 jours de réanimation à l'Hôpital de Guéret.
Philippe Ambiaux, entouré par les soignants après 69 jours de réanimation à l'Hôpital de Guéret. © Service réanimation - Hôpital de Guéret

Début avril, Philippe Ambiaux gravement atteint de la covid-19, est hospitalisé à l'Hôpital de Guéret. Il est placé pendant 69 jours dans un lit de réanimation, un record dans la région.

Mes souvenirs de réanimation, ce sont des gens hyper attentionnés. Ils m'ont sauvé la vie. 

Philippe Ambiaux

Après deux mois sous coma artificiel, relié à une machine d'oxygénation, cet ancien instituteur de 70 ans a rejoint les services du centre MGEN de Sainte-Feyre, en Creuse, il y a dix jours pour se reconstruire physiquement et psychologiquement.

Il s'agit de l'établissement de référence pour les soins continus en post-covid. Comme Philippe Ambiaux, 29 autres patients sont arrivés ici en fin de réanimation, 20 originaires du Limousin, 10 autres personnes ayant été transférées depuis le Grand Est.

Coronavirus : au cœur du service réanimation de Guéret ©France 3 Limousin

Des séquelles post-covid physiques et psychologiques

Son arrivée en service de réanimation, ce creusois d'origine ne s'en souvient pas. La première chose dont il ait le souvenir, confie-t-il, c'est le moment de sa désintubation, "il parait que j'ai demandé un café !".

Entre son arrivée à l'Hôpital de Guéret et sa sortie du service de réanimation, Philippe Ambiaux a perdu 17 kilos. Deux mois de trou noir et de combat qui laissent à cet ancien instituteur, des séquelles psychologiques et motrices importantes.

Ces patients ont été agressés que tous les patients qu'on a pu rencontrer. Il faut leur laisser le temps et ne pas multiplier les examens complémentaires.

Marc Clavel, pneumologue au centre de Sainte-Feyre

Au service des soins continus du centre MGEN de Sainte-Feyre, il est suivi par des spécialistes : ergothérapteutes, kinés, psychologues...

© André Abalo - France Télévisions

Jour après jour, ses efforts sont signe de délivrance et marquent un peu plus sa volonté de réapprendre à vivre.

Je suis prêt à me battre, je ne veux pas abandonner maintenant. Pour mes proches, mes amis, je n'ai pas le droit de les décevoir.

Philippe Ambiaux

Dans son témoignage, Philippe Ambiaux souligne à plusieurs reprises sa reconnaissance envers le personnel soignant, "comme le souligne le Dr Clavel, j'ai été karshërîsé d’antibiotiques mais il y a aussi tout le coté humain. Les gens sont très attentifs, très attentionnés. En réanimation, c’était pareil."

Covid-19 : après 69 jours d'hospitalisation, la rééducation d'un patient à Sainte-Feyre (23) ©France 3 Limousin

D'ici quelques jours, Philippe Ambiaux devrait pouvoir reprendre le chemin de son domicile, après deux mois de combat contre le virus.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société