Creuse : ils invoquent Saint-Roch pour mettre fin à la période de sécheresse

Publié le
Écrit par Colyne Rongere .

C'est dans le contexte de sécheresse intense que la traditionnelle messe du 16 août a eu lieu au Moutier-d'Ahun, en Creuse. Depuis des centaines d'années, des fidèles y demandent la fin des calamités liées au changement climatique, avec une procession de la statue de Saint-Roch dans les rues du village.

Depuis le début du mois d'août, le département de la Creuse est passé au statut de crise, le plus haut niveau de la sécheresse. Pour en venir à bout, des fidèles se sont réunis sur la commune du Moutier-d'Ahun, comme ils le font chaque année, pour invoquer Saint-Roch à l'occasion de la traditionnelle messe du 16 août.

"Traditionnellement, on invoque Saint-Roch ici pour les fruits de la terre, pour les agriculteurs, l’essentiel, il y a encore 40 ans, c’était la terre." confie Arnaud Guillot, président de la confrérie de Saint-Pardoux.

Petite exception cette année, lors de la procession, les fidèles sont descendus au pied de la rivière. Une coutume qu'Arnaud Guillot n'avait pas vu depuis la canicule de 2003. "D’habitude, nous nous arrêtons sous le chêne."

Qui est Saint-Roch ?

Saint-Roch est un des Saints célébrés dans le calendrier, le 16 août. Il a vécu à la fin du 14e siècle. Il est un Saint-patron, guérisseur et protecteur très reconnu dans la religion catholique.

Patron des pèlerins, de nombreuses professions médicales et des animaux maltraités, en son temps, il est notamment invoqué lors des épidémies de pestes et aurait soigné des malades. "C'est un Saint très populaire, on trouve beaucoup de statuts de Saint-Roch dans les églises".

"Accorde-nous l'eau, la pluie et une récolte fructueuse"

Mardi 16 août 2022, le Saint était donc invoqué au Moutier-d'Ahun, contre les calamités provoquées par le changement climatique. A travers des quantiques, une centaine de pèlerins ont suivi le cortège dans les rues de la commune. Certains étaient d'ailleurs au plus proche de Saint-Roch, comme ce porteur. "Content de porter Saint-Roch, c'est une première fois. Il faut espérer qu'il pleuve plus souvent".

Cette procession a lieu depuis 1892. Cette année encore, elle s'est déroulée sous les yeux des riverains, qui depuis leurs fenêtres, sont convaincus par la démarche. "Vu la situation actuelle c'est pas mal, il faut mettre toutes les billes de notre côté pour que cela s'arrête", confie cette habitant du Moutier-d'Ahun.

Au centre de la foule, une brouette remplie des fruits des récoltes est poussée symboliquement, en signe d'abondance pour les prochains mois.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité