Eugène Jamot, un Creusois parti à l'assaut de la maladie du sommeil

Alors que le Togo vient d'annoncer avoir éradiqué la maladie du sommeil, c'est l'occasion de revenir sur l'hisoire du médecin militaire Eugène Jamot. Originaire de Saint-Sulpice-les-Champs dans la Creuse, il est le père de la lutte contre cette maladie en Afrique. 
 

 

C'est l'une des personnalités creusoises les plus éminentes

Georgette Michaud



Quand il s'agit de parler d'Eugène Jamot, Georgette Michaud ne tarit pas d'éloges.

Pas seulement parce qu'ils sont de lointains cousins. Mais parce que pendant trente ans, elle a enquêté puis raconté la vie de cet homme originaire de Saint-Sulpice-les-Champs, mis à l'honneur en 1931, à l'occasion de l'exposition coloniale à Paris pour avoir vaincu la maladie du sommeil. 

Mouche tsé-tsé


En Afrique, encore aujourd'hui, plus de 60 millions de personnes sont exposées à la maladie du sommeil, de son nom scientifique "trypanosomiase humaine africaine", un véritable fléau.

Elle est transmise par la piqûre d’une mouche tsé-tsé infestée. Sans traitement, la maladie attaque le système nerveux.

Les personnes touchées peuvent alors présenter des troubles de la personnalité, de l'élocution, des convulsions, des difficultés pour se déplacer. La maladie évolue jusqu'à la mort. 
 

Un Creusois en Afrique

Eugène Jamot naît en 1879 à Saint-Sulpice-les-Champs, près d'Aubusson dans la Creuse. Issu d'un milieu paysan, rien ne le destine à devenir un jour médecin militaire en Afrique. 

Mais ses études brillantes et sa curiosité finiront par l'emmener tout d'abord au Tchad, puis en Oubangui-Chari, l'ancien nom de la République Centrafricaine, et enfin au Cameroun, entre 1911 et 1935. 
 


Très rapidement, le médecin prend conscience de la situation sanitaire liée à la maladie du sommeil qui fait des ravages. Il rentre en France, se forme à l'Institut Pasteur, et met au point une méthode. 

La méthode "Jamot"

Eugène Jamot comprend que pour éviter les conséquences dramatiques de la maladie du sommeil, il faut administrer un traitement aux personnes piquées par la mouche infestée, avant que les symptômes n'apparaissent. Et pour cela, il faut être au plus près des populations. 
 


Sauf que les territoires sont immenses, et les habitants dispersés. Alors il décide d'aller au-devant d'eux, dans leurs villages. Ce qui à l'époque représente de véritables expéditions, des missions de plusieurs mois.

Au fil des années, la méthode fait ses preuves, et Eugène Jamot est considéré comme un précurseur dans la lutte contre la maladie du sommeil. 
 
 

Un humaniste

Aujourd'hui, le Togo vient d'annoncer avoir éradiqué la maladie du sommeil, le premier pays d'Afrique à avoir vaincu ce fléau. De là à dire qu'Eugène Jamot n'est pas étranger à cette victoire, le raccourci serait un peu trop facile et chauvin !

Ce qui est certain, c'est qu'Eugène Jamot a fait de la maladie du sommeil le combat de sa vie. 
 

Eugène Jamot était un humaniste

Georgette Michaud

Certainement parce qu'il a été profondément touché par le drame vécu par des millions de personnes. C'est l'explication de Georgette Michaud. 

Mais elle le regrette : l'espace qu'elle a créé, consacré à Eugène Jamot à Saint-Sulpice-les-Champs, a fermé ses portes il y a 3 ans. Tout ce qu'il contenait sera prochainement transféré au musée des troupes de marine de Fréjus




 
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité