Baisse des dotations de l'Etat : nouveau rassemblement des maires creusois

Ils étaient plus de 80 ce matin, samedi 4 juillet 2015, à se retrouver devant la préfecture de la Creuse à Guéret. Maires et adjoints venus de tout le département pour exprimer leur mécontentent au sujet de la baisse des dotations de l'Etat. 

Les maires poursuivent le bras de fer engagé avec l'Etat. Ce matin, samedi 4 juillet 2015, l'AMAC (association des maires et élus de la Creuse) appelait à un rassemblement devant la préfecture. Les édiles creusois sont venus nombreux exprimer leur mécontentent à Guéret ce matin vers 9h30. La réduction des dotations de l'Etat est " disproportionnée " selon Michel Vergnier, le député-maire (PS) de Guéret qui préside l'association des maires et élus de la Creuse. Une délégation a été reçue par le nouveau préfet de la Creuse, Philippe Chopin. Il s'est engagé à transmettre leurs doléances au gouvernement rapidement.

AMAC et AMF passent à l'action 


Les élus creusois ne décolèrent pas. Ils demandent que l'effort financier imposé aux communes soit allégé. L'Association des Maires de France a fait savoir sur son site internet qu'elle renouvelle sa demande au gouvernement et au parlement de "réviser le plan triennal qui ampute de 30% les dotations de l'Etat". Après une rencontre à Matignon il y a quelques semaines, l'AMF déplore l'échec des négociations avec le Premier ministre, malgré quelques avancées. Notamment une réforme du remboursement de la TVA, une mesure qui permettra d'abonder cette enveloppe de 10 à 15% et l'annonce d'un milliard d'euros débloqué pour l'investissement. Mais l'AMF refuse que cette dotation soit prise aux régions et aux départements pour être allouée aux communes. Une manifestation nationale est programmée le 19 septembre à Paris.

Inquiétude de l'association des maires et élus de la Haute-Vienne 

La réductions des moyens alloués aux collectivités, au titre des compensations d'impôts supprimés ou de transfert de charges, oblige de nombreuses communes à augmenter leur taux de fiscalité. L'effort demandé aux collectivités est trop lourd. Les conséquences ne se sont pas faites attendre. L'investissement des collectivités en 2015 a baissé de 12,5% selon Michel Vergnier, qui redoute que cette baisse n'atteigne 25% en 2016. L'AMF dénonce dans un communiqué daté du 2 juillet 2015 : " l'asphyxie programmée des collectivités de proximité". un sentiment que partagent d'autres élus de la région Limousin. Le 27 juin 2015, l'Association des Maires et élus de la Haute-Vienne exprimait également ses inquiétudes.

Vidéo : 

Intervenants : Bernard Reilhac, conseiller municipal à Nantiat et vice-président de la communauté de communes de Aurence Glane développement"; Isabelle Briquet, présidente de l'ADM 87.