Cannabis : Darmanin refuse de "légaliser cette merde", un discours "scandaleux" selon Eric Correia

Eric Correia est atterré de la déclaration du ministre de l'Intérieur sur la légalisation générale du cannabis. Gérald Darmanin refuse de "légaliser cette merde". Un discours "scandaleux" et "mortifère" pour le président de l'agglomération du Grand Guéret, promoteur du cannabis thérapeutique. 

Gérald Darmanin a indiqué qu'il refusait de "légaliser cette merde", en parlant du cannabis.
Gérald Darmanin a indiqué qu'il refusait de "légaliser cette merde", en parlant du cannabis. © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Alors que la Creuse est prête à entamer les phases d'expérimentation pour le cannabis thérapeutique, la petite phrase de Gérald Darmanin passe très mal. Le ministre de l'Intérieur a déclaré dans le journal L'Union qu'il refusait de "légaliser cette merde", alors qu'il commentait la volonté du maire de Reims à expérimenter la légalisation du cannabis récréatif. Pour Eric Correia, président de l'agglomération du Grand Guéret, les termes du ministre vont "trop loin".

Une réaction "néfaste et délétaire"

"Le discours de Gérald Darmanin est scandaleux et mortifère, déclare Eric Correia. Je regrette qu'il mène ce combat contre le cannabis en mélangeant son utilisation thérapeutique et récréative." Selon le président de l'agglomération c'est une réaction "néfaste et délétaire" qui va à l'encontre d"une "bonne politique de santé publique".

Eric Correia rappelle qu'une expérimentation de l'usage médicale du cannabis avait été votée après l'aval de l'agence nationale du médicament (ANSM). "C'est terrible avec ce genre de discours on dirait que les patients qui en ont besoin sont considérés comme des délinquants", dénonce Eric Correia.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cannabis social club société gérald darmanin politique agglomération économie santé