Chiens et facteurs : la difficile cohabitation

Ce jeudi 12 mars 2020, La Poste de Guéret a proposé à ses facteurs de participer à une formation pour mieux gérer les risques liés aux chiens lorsqu'ils distribuent le courrier. Cela passe par une meilleure compréhension du comportement des animaux.
Attention aux préjugés : un chien qui remue la queue n'est pas forcément un chien content...
Attention aux préjugés : un chien qui remue la queue n'est pas forcément un chien content... © MaxPPP - PhotoPQR - Le Républicain Lorrain - Julio Pelaez
Quel facteur ne s'est jamais fait une grosse frayeur, accueilli par un toutou survitaminé planqué derrière une boite aux lettres ?
Dans la profession, les morsures de chiens représentent 30% des accidents du travail.
Rien qu'au mois de février dernier, quatre facteurs du centre de tri de Guéret ont été mordus, et certains en gardent de vrais traumatismes.

La Poste a donc proposé à ses agents distributeurs de courrier de participer à une formation pour mieux gérer les risques canins et éviter de se mettre en danger. Une quarantaine de facteurs a participé à cette formation en quasi situation réelle, avec des chiens et un éducteur professionnel. 

Savoir adopter la bonne attitude quelles que soient les circonstances, cela passe avant tout par une meilleure compréhension des attitudes du chien.
Il faut savoir "lire" l'animal. Et pour cela, abandonner certaines idées reçues comme : un chien qui remue la queue est un chien content...
Une consigne est répétée : rester en permanence sur la défensive, on ne sait jamais comment le chien peut réagir.

La formation apprend aussi à gérer les propriétaires des chiens, souvent peu conscients du danger, ce qui demande fermeté et pédagogie.
Une règle simple pour tous : votre animal doit être attaché ou dans la maison, sans quoi votre facteur ne vous donnera pas votre courrier...
 
Chiens et facteurs : la difficile cohabitation




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société animaux