Cet article date de plus de 3 ans

Frob, un artiste creusois qui ne se prend pas au sérieux

Fabien Provost - alias "Frob" - s'est mis à peindre en janvier 2015, après les attentats de Paris. Un style coloré, qui lorgne du côté de l'art brut et du graf. Du "gribouillage", dit-il. Mais non, de l'art.

Cet artiste guérétois propose un univers loufoque et coloré, proche du street art. ©F3 Limousin
La peinture, pour ce Guérétois, est un loisir.
Son métier, c'est assureur.
Un loisir, qui lui prend de plus en plus de temps depuis qu'il s'est mis à "gribouiller" sous une impulsion, celle des attentats de Charlie Hebdo en janvier 2015.

Envie d'exprimer quelque chose. Mais rien de morbide, bien au contraire.
Son univers de personnages saugrenus, aux visages déformés, est extrêmement coloré.

Frob peint vite, et beaucoup.
Ses tableaux envahissent son domicile. 
Alors maintenant, il aimerait trouver des galeries pour l'exposer.
Même s'il a encore du mal à se prendre au sérieux...

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art culture