La médiation se développe au TGI de Guéret

Chaque semaine, des avocats formés à la médiation accueillent les justiciables en mal de conseils au Tribunal de Grande Instance de Guéret en Creuse. La médiation permet de régler de petits conflits sans passer par la case judiciaire.

Depuis novembre dernier à Guéret (Creuse) de nouvelles permanences juridiques sont proposées au Tribunal de Grande Instance. Elles s'inscrivent dans le dispositif de médiation impulsé par le ministère de la Justice. le but : régler les litiges par conciliation ou à l'amiable. Intervenants : Nathalie Courtois, présidente TGI de Guéret; Maître Muriel Nogues, avocate et médiatrice; Maître Blandine Marty, avocate spécialisée droit des étrangers; Rachid, migrant (Soudan, Darfour). Reportage : Marielle Camp; Nicolas Chigot; Marion Haranger. ©France 3 Limousin
La médiation est encouragée par le ministère de la Justice qui a mis en place un dispositif d’accès au droit. C’est ainsi que depuis novembre dernier, de nouvelles permanences juridiques sont proposées au public au Tribunal de Grande Instance de Guéret (Creuse). Une demi-douzaine d'avocats répond à la demande de justiciables de plus en plus nombreux.

Il s'agit de simplifier les démarches en cas de litige en optant pour une conciliation entre les parties opposées soit en tentant de régler un conflit à l'amiable. Plus simple, plus souple et plus rapide dans bien des cas, la médiation se veut aussi plus humaine.

La mise en place d'un conseil départemental d'accès au droit devrait désengorger le TGI de Guéret. Autre nouveauté : l'ouverture d'une permanence juridique à destination des étrangers, soumis à une législation de plus en plus complexe. Pour l'heure bimestrielle, elle devrait passer à un rythme mensuel prochainement.





Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société