• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Parole de jardinier : “Atteindre un maximum d'autonomie alimentaire” (Muriel Berthault)

© Margaux Blanloeil - France 3 Limousin
© Margaux Blanloeil - France 3 Limousin

Premier numéro de notre série d'été sur les potagers du Limousin. Rencontre avec Muriel Berthault à Mazeirat, près de Guéret (23). Installée en Creuse depuis dix ans, elle et sa famille s'occupent d'un potager bien fourni, d'un verger et d'un poulailler. 

Par Ariane Pollaert

Reportage de Margaux Blanloeil et Frédérique Bordes


"Je n'aimais pas Paris. On étouffe dans les villes", tranche Muriel Berthault, entourée de la verdure de son potager creusois.
 

Moi j'aime marcher, regarder la nature, m'occuper de mon jardin et de mes animaux.


Dans les rangées du jardin, plusieurs sortes de choux cohabitent avec les cucurbitacées. Muriel a installé une serre, où elle fait pousser tomates, poivrons, aubergines et autres concombres.
 

On essaie d'avoir un maximum de variété, pour pouvoir manger tous les légumes du jardin tout en variant les menus.


La devise de la jardinière : rien ne vaut ce que l'on fait soi-même. Elle n'utilise aucun produit chimique.

Philosophe, Muriel accepte de partager ses récoltes avec quelques parasites.
 

Plein de petits rongeurs mangent nos carottes. On en fait un peu plus que ce qu'il nous faut, en nous disant qu'ils ne mangeront pas tout !

En dix ans de jardinage, la passionnée dit avoir amélioré ses compétences et augmenté la diversité de ses cultures.

Un potager, un verger et un poulailler : Muriel est aujourd'hui ravie d'avoir trouvé un mode de vie qui lui correspond.

 

Sur le même sujet

La gravité des faits

Les + Lus