Thomas Cook : l'agence de Guéret dans l'expectative

L'agence Thomas Cook du Guéret. / © France 3 Limousin
L'agence Thomas Cook du Guéret. / © France 3 Limousin

Le tribunal de commerce de Nanterre se prononce ce mardi (14h30) sur l'avenir de Thomas Cook France. Dans l'agence de Guéret dans la Creuse, les deux employées Annabelle et Isabelle sont suspendues à une potentielle reprise.

Par Victor Lengronne

"On est au point zéro." L'inquiétude se lit sur le visage d'Annabelle Grivois, responsable de l'agence Thomas Cook de Guéret (Creuse). L'agence de voyages a fait faillite dans la nuit du 22 au 23 septembre. Un couperet. "On ne l'a pas senti venir. On était au courant d'une recapitalisation. En France, nos dirigeants étaient sereins et ont tout fait pour nous rassurer", avoue Annabelle. Ce mardi (14h30), le tribunal de commerce de Nanterre va se prononcer sur l'avenir de la filiale française de l'agence de voyage.

Depuis l'annonce, le temps s'est arrêté pour l'équipe fusionnelle que forment Annabelle, employée depuis 22 ans, et Isabelle, présente depuis 18 ans. "Les deux à trois premières semaines, nous nous sommes préoccupées de nos clients. Les premiers jours, nous recevions des appels incessants, du passage de la clientèle. Ils avaient besoin d'être rassurés", confie Annabelle.
 


Puis, leur moral a baissé avec la déclaration du redressement judiciaire du 1er octobre et la suspension de leur licence. "On était là, mais que dans la gestion des dossiers en cours, on ne faisait pas notre coeur de métier, le fait de vendre du rêve aux clients. On n'a plus d'accès. Même nos dossiers ne nous appartiennent plus."
 

Une pétition avec 1 500 signatures

A la demande de clients attachés à l'agence, Annabelle a décidé de lancer une pétition, qui rassemble aujourd'hui quelque 1 500 signatures. "Je n'étais pas pour. Ca a tourné dans ma tête, et un matin, j'ai écrit le mot et je l'ai lancée. Je l'ai tranmise à mes collègues du Sud Ouest, à mes collègues de Thomas Cook France. Les commentaires ont été un moteur, on sent qu'on nous aime et qu'on apprécie notre professionnalisme", explique celle qui se fait appeler "Anna" par les voyageurs. L'entreprise, malgré une année difficile, était de nouveau bénéficiaire cette année. 

"Anna" et "Isa" attendent donc la décision du tribunal de Nanterre, qui ne devrait être communiquée que plus tard. Aux dernières nouvelles, l'agence de Guéret figurait sur des listes de repreneurs.350 des 780 emplois et près de 150 agences sur 174 pourraient être préservés. Plusieurs grands professionnels du tourisme se sont regroupés pour faire une offre commune : Havas, Salaun holidays et Kavarel... Le groupe Prêt s'est également positionné. Au total, 15 offres partielles de reprise vont être étudiées.
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus