Toujours pas de piscine en vue à Guéret

Publié le
Écrit par Jean-Martial Jonquard

Nouveau rebondissement dans le dossier de la piscine de Guéret. Ce jeudi 12 mai, lors du Conseil d’Agglomération, la mairie a annoncé abandonner le projet de réparation de l’édifice, et préférer soutenir le projet intercommunal de centre aqualudique.

Tout était prêt pour lancer les travaux.
Trois millions d’euros budgétés, les plans pour un nouveau toit…

Les vieux bassins de la piscine municipale, fermée depuis 2020 pour raisons de sécurité, allaient retrouver un coup de neuf et de jeune.

Mais coup de théâtre ce jeudi soir, lors du Conseil d’Agglomération : la maire de Guéret, Marie-Françoise Fournier, a annoncé se tourner vers le projet de centre aqualudique que l’intercommunalité avait présenté il y a quelques semaines.

« Juste au moment où on a bouclé notre dossier qui était fin prêt, la « Com d’Aglo » a sorti son budget qui, du fait d’être équilibré, permettait de pouvoir programmer le centre aqualudique dès 2002. Donc la raison, c’était de se dire ne faisons qu’un seul projet, puisqu’il peut démarrer tout de suite. Donc on va faire l’impasse quelques temps, mais au moins on aura un équipement neuf, et on aura mieux géré les fonds publics. »  Marie-Françoise Fournier, maire de Guéret

Un raisonnement qu’a approuvé Éric Correia, le président de l'agglomération du Grand Guéret, d’autant que Région et État sont prêts à aider. C’est donc une logique d’optimisation.  
Cela dit, Éric Correia craint que cette optimisation ne finisse pas s’avérer salée pour l’intercommunalité, puisque le projet s’élèverait à minimum onze millions d’euros, et qu’il faudra en outre détruire la vieille piscine.  

« Malheureusement, on n’est pas partis pour des optimisations à la baisse, parce que quand on voit le coût des travaux, le coût des matériaux qui, à certains endroits, prennent 20 à 30%... On va essayer d’être le plus proche de onze millions d’euros hors taxes. Mais je ne sais pas si on pourra tenir ce chiffre-là. » Éric Correia, président de l'agglomération du Grand Guéret  

En attendant, toujours pas de piscine à Guéret, puisque si l’on parle d’un démarrage dès cette année, au niveau du budget, il n’y aura pas de bassin accessible avant quatre à cinq ans.  
Aussi, la municipalité va installer, d’ici à septembre, un bassin mobile de 25m, principalement destiné aux scolaires et à leur apprentissage de la natation.  

C’est également à l’automne que l’on devrait savoir où sera implanté le futur centre aqualudique : ou à la place de l'actuelle piscine et sur la plaine de jeux de Fayolle attenante (soit un projet de 10 000m²), ou vers l'étang de Courtille, à Beausoleil (soit un projet de 15 000m²).  

À suivre donc…