Vassivière accueille la 3e manche de la Coupe de France de stand-up paddle

Les paddlers se dirigent grâce au poids de leur corps et à leur pagaie. / © F3 Nouvelle-Aquitaine / Maxence Regnault
Les paddlers se dirigent grâce au poids de leur corps et à leur pagaie. / © F3 Nouvelle-Aquitaine / Maxence Regnault

Vassivière, terre de sport : la 3ème manche de la Coupe de France de stand-up paddle, qualificative pour les Championnats de France, se déroule ce week-end sur le lac. Au programme, une course longue distance, et une épreuve technique.

Par RD

Des amateurs, mais aussi des paddlers confirmés voire professionnels sont rassemblés ce week-end au lac de Vassivière, à la frontière entre la Creuse et la Haute-Vienne, pour la 3ème manche de la Coupe de France de stand-up paddle.

Un sport dérivé du surf, où le pratiquant se tient debout (d’où le nom) sur une planche, et se propulse sur l’eau à l’aide d’une pagaie. Autant dire qu’une bonne dose d’équilibre est nécessaire. D’autant que les plus aguerris peuvent aller jusqu’à 20 km/h.

Samedi, les paddlers se sont affrontés sur l’épreuve de "longue distance" : une course en ligne droite de 12 kilomètres. Ce dimanche, c’est l’épreuve technique, une course de 7 kilomètres avec de nombreux passages de bouées. Cette étape de la Coupe de France est qualificative pour les championnats nationaux, qui auront lieu en novembre.

"Le stand-up paddle c’est un sport fabuleux, c’est le sport le plus polyvalent, avec lequel on peut se faire le plus plaisir. Il y a une sensation de glisse facile, sans bruit", décrit Ludovic Teulade, une référence française en la matière, que Maxence Regnault et Julie Dubois ont rencontré.

 
Vassivière accueille la 3e manche de la Coupe de France de stand-up paddle
Avec : Ludovic Teulade, paddler professionnel ; Yanis Maire, vainqueur du Vassivière Paddle Race - France 3 Nouvelle-Aquitaine - Reportage : Maxence Regnault et Julie Dubois

Sur le même sujet

Fraude à la licence IV : les commerçants de Sarlat s'inquiètent

Les + Lus