• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Creuse : les dons manquent pour le Secours populaire

Durant le trie des dons matériels, au Secours populaire de La Souterraine. / © France 3 Limousin
Durant le trie des dons matériels, au Secours populaire de La Souterraine. / © France 3 Limousin

L'association de solidarité auprès des personnes dans la précarité peine à répondre aux besoins. A la Souterraine, le nombre de demandeurs a beaucoup augmenté cette année. 

Par Ariane Pollaert

Reportage : Marielle Camp et Nicolas Chigot
Intervenante : Dominique Guédon, responsable accueil du Secours Populaire de la Souterraine

Des chaussures par dizaines, des vêtements... Voilà des dons qui font du bien ! En cette journée d'avril 2019, les bénévoles du Secours populaire de La Souterraine prennent le temps de trier les cartons remplis. Mais derrière ces affaires empilées, la réalité fait mal : l'association peinent à répondre aux besoins de plus en plus nombreux. 
 

Nous recevons de nombreuses personnes qui perdent leur emploi. On arrive de plus en plus à des points de non retour. Les gens ne s'en sortent plus. (Dominique Guédon, responsable accueil du Secours Populaire de la Souterraine)

Dans cette antenne sostranienne, le nombre d'inscrits a explosé en quelques mois. De 85 familles, on est passé à 116. Il y a en tout 368 personnes à aider. Parmi ces familles, des migrants, des mères célibataires, des retraités agricoles...certains disposent parfois moins d'un euro par jour pour survivre.

Les distributions de nourriture ont presque doublé, alors même que les dons, en nature ou en argent, se font plus rares. Les 38 bénévoles constatent que les produits d'hygiène, couches ou serviettes hygiéniques, manquent cruellement. 

Le Secours populaire lance donc un appel aux dons et aux bonnes volontés. L'argent reversé est en partie déductible des impôts.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les commerçants opposés au projet de quartier Montaigne à Périgueux

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer