Le ciel du plateau de Millevaches parmi les 19 plus beaux au monde

Publié le Mis à jour le
Écrit par Corentin Fouchard
Le ciel nocturne devient une véritable richesse (ici dans les Cevennes).
Le ciel nocturne devient une véritable richesse (ici dans les Cevennes). © GUILLAUME BONNEFONT / MAXPPP

Le parc naturel régional de Millevaches, regroupant 124 communes de Corrèze, de Creuse et de Haute-Vienne, a reçu hier le prestigieux label de Réserve internationale de ciel étoilé décerné par l’International dark-sky association. Le PNR Millevaches devient ainsi le quatrième site en France et le dix-neuvième au monde à recevoir cette distinction.

Le Parc naturel régional de Millevaches possède désormais officiellement l’un des 20 plus beaux ciels du monde... L’International dark-sky association (IDA) – basée aux États-Unis – vient d’accorder le label de Réserve internationale de ciel étoilé (RICE) à ce territoire aux confins de la Corrèze, de la Creuse et de la Haute-Vienne.

L’annonce officielle a été faite hier depuis les États-Unis : le PNR Millevaches devient la quatrième réserve de ce type en France à recevoir la distinction, après le Pic du Midi de Bigorre dans les Pyrénées (2013), le parc national des Cévennes (2018), et le parc national du Mercantour (2019). « Et c’est la première fois que ce label est décerné à un Parc naturel régional sur les 19 sites référencés dans le monde ! », complète Philippe Brugère, le président du PNR Millevaches.  

L’un des ciels les plus sombres d’Europe de l’Ouest

Ce label de Réserve internationale de ciel étoilé valide une qualité de ciel exceptionnelle sur les 3 350 kilomètres carrés de la Réserve de Millevaches. Il s’agit de l’un des ciels les plus sombres d’Europe de l’Ouest.

Une particularité qui permet notamment d’admirer la voie lactée, opportunité assez rare aujourd’hui puisque plus d’un tiers de la population mondiale ne peut plus l’observer depuis son lieu de résidence, à cause de la lumière artificielle émise par l’éclairage public. « C’est un véritable projet de territoire qui fédère toutes les communes, se réjouit Philippe Brugère. On est très contents d’avoir reçu ce label. C’est le seul dossier où des habitants nous appellent pour nous remercier et nous féliciter ! »

Veilleurs d’étoiles

Le Syndicat mixte du Parc naturel régional de Millevaches en Limousin s’est engagé dans la démarche de préservation du ciel étoilé et de l’environnement nocturne depuis 2018, et a déposé sa candidature officiellement en août 2021.

Durant trois ans, le PNR a réalisé un inventaire de l’éclairage public dans les 124 communes de son territoire. Pour attester du caractère exceptionnel du Parc, un état des lieux des zones les plus polluées lumineusement a été effectué afin de réaliser une cartographie.

Le Parc avait également mis en place un système de mesure de la qualité du ciel. Des scientifiques et des volontaires – baptisés « Veilleurs d’étoiles » - s’étaient mobilisés pour récolter les données. « L’étude menée par les habitants du territoire et le dispositif scientifique Ninox du bureau d’études Dark sky lab a permis de recueillir 761 649 données sur 1 207 nuits et 18 mois », indique Violette Janet-Wioland, technicienne du parc en charge des énergies, du plan climat et de la Réserve de ciel étoilé. Les Veilleurs ont rapporté à eux seuls 1 476 mesures.  

À quoi sert une réserve de ciel étoilé ?

Le principal moyen de réduire la pollution lumineuse, fléau de l’observation des étoiles, est de travailler sur la vétusté de l’éclairage public. « La rénovation de l’éclairage public permet aux communes de faire des économies d’énergie et donc des économies financières à terme », explique Philippe Brugère.

Si le PNR Millevaches a obtenu le label de Réserve Internationale de ciel étoilé, le travail n’est pas pour autant terminé : celui-ci n'est attribué que pour trois ans.

Pour respecter le cahier des charges du label, des travaux sont à effectuer afin de réduire encore la pollution lumineuse de la zone. « Cela concerne en priorité neuf communes dans le cœur de la zone : Peyrelevade, Saint-Setiers, Millevaches, Saint-Merd-les-Oussines, Chavanac, Bonnefond, Pérols-sur-Vézère, Grandsaigne et Davignac, précise Violette Janet-Wioland.

Dans ces communes, les rénovations de l’éclairage public concerneront notamment l’orientation lumineuse des lampadaires. « Il faut que les luminaires n’éclairent que le sol. On va changer certaines têtes de lampadaires qui ne respectent pas cette règle. » Il faudra également changer la couleur des lumières, privilégier l’orange plutôt que le blanc. « Les couleurs chaudes sont plus respectueuses de la faune nocturne. »

Et puis, autre recommandation : respecter l’extinction nocturne – 6 heures par nuit sans éclairage public –, une pratique déjà effectuée par 85% des communes du Parc.

Tourisme "astrophysique"

Le PNR de Millevaches peut désormais profiter de cette distinction pour attirer un nombre plus important de touristes passionnés d’astronomie : « Il existe un vrai tourisme astrophysique, à nous de le développer maintenant », glisse Philippe Brugère. « 10 observatoires des étoiles vont être créés d’ici l’été 2022 », complète Violette Janet-Wioland. Nul doute que ce label va prochainement faire grandir la visibilité du Parc naturel régional de Millevaches sur la scène internationale...

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.