Le GR41 en Creuse : petit dernier des sentiers de Grande Randonnée

Publié le Mis à jour le
Écrit par Charles Lemercier .

L’arrivée de l’automne offre de nouvelles couleurs. Et une fraîcheur bienvenue après cet été suffoquant. Si vous cherchez des idées de balade, voici un aperçu des grands chemins de randonnée en Limousin. Un nouveau tracé vient de voir le jour.

Tout savoir sur les mondiaux de pelote basque : Championnats du monde de Pelote Basque 2022

L’on connaît les sentiers mythiques comme le GR20 en Corse ou le GR34, sentier des douaniers en Bretagne, mais le Limousin recèle lui aussi de grands chemins balisés : pas moins de 6 GR (Grandes randonnées), dont un tout nouveau tronçon, en Creuse.

GR41 : Vallée du Cher

Le GR41 relie Tours à Blesle en Haute-Loire. Ce sentier longe deux affluents de la Loire : la Sologne et le Cher. Ce dernier prend sa source à Mérinchal en Creuse. C’est ici qu’a été inauguré, le 24 septembre, le tronçon nouvellement balisé par la Fédération française de randonnée. L’ensemble de la grande randonnée couvre 500 km, dont 68 en Creuse. Il faut compter 3 jours pour traverser ce bout du département.

(Ce chemin) a été revalorisé. Il a changé de circuit. Alors, nous faisons le nouveau car on fait une collection des chemins de Grande randonnée.

Jean-Pierre Pithon, randonneur

Les marcheurs peuvent voir le château de la Mothe et l’unique station thermale du Limousin : Evaux-les-Bains. Sur son site la FFRandonnée promet « un parcours sportif et des points de vues spectaculaires ».

GR654 Via Lemovicensis

Ne dites plus chemin de Compostelle au singulier. Les voies pour rejoindre Santiago sont multiples. L’une d’elles traverse le Limousin, qui lui donne son nom : la voie Lemovicensis. De l’abbaye de Vézelay en Bourgogne jusqu’à Saint-Jean-Pied-de-Port, croisement sacré des différents chemins.

Ce parcours offre de magnifiques paysages, dès l’entrée en Creuse. Le pèlerin longe la vallée de la Sédelle en sortant de Crozant. Une centaine de kilomètres plus au sud, il arrive à Saint-Léonard-de-Noblat, haut-lieu de pèlerinage, y compris pour ceux qui ne sont pas croyants. Dès lors, il peut choisir d’aller à Limoges (qui, historiquement, n’était pas un point de passage incontournable) ou de prendre une variante s’il préfère voir Rocamadour. Dans ce cas, direction Saint-Germain-les-Belles.

Nous avions tenté l'aventure avant la crise sanitaire, en marchant 5 jours sur cette voie sacrée. Une chemin pavé de beaucoup de convivialité.

GR4 : le Limousin à l’horizontal

Au départ de Royan, cet itinéraire de grande randonnée traverse la Haute-Vienne par Dournazac, Oradour-sur-Vayres, Aixe-sur-Vienne, Limoges – bien sûr – et Saint-Léonard-de-Noblat en remontant jusqu’à Saint-Goussaud en Creuse. Les marcheurs peuvent donc croiser les pèlerins qui descendent dans le sens inverse. Mais à Châtelus-le-Marcheix, ils se dirigent vers Bourganeuf et tirent tout droit jusqu’à Aubusson. La sortie du Limousin est actée après avoir passé le joli village perché de Crocq. C’est l’entrée en Auvergne. Pour les plus motivés, compter encore plus d'une semaine pour l’arrivée finale, à Grasse dans les Alpes-Maritimes.

GR46 de Tours à Toulouse

Cette fois c’est le nord-est de la Creuse et la Corrèze qui sont à l’honneur. Boussac, Evaux-les-Bains puis Aubusson, le lac de Vassivière, le plateau de Millevaches jusqu’à Treignac, Uzerche, le contournement de Brive par l’est. Et la route se poursuit vers Rocamadour.

GR440 : tour de la montagne limousine

Cap à l’est ! Un tour de 182 km à cheval sur les trois départements du Limousin, au départ de Treignac en passant par Faux-la-Montagne et Chaumeil. 4 200 m de dénivelé au total, de quoi voir le meilleur du plateau de Millevaches.

GR89 : chemin de Montaigne

Felletin – Lyon, un itinéraire improbable. C’est le balisage actuel du chemin de Montaigne, à partir de son voyage entre l’Italie et la Gironde il y a plus de 400 ans. Ce tracé, d’abord établi au départ du Puy-de-Dôme continue de s’étendre à l’ouest. Il pourrait même relier Lyon à Bordeaux (ville dont le philosophe a été maire) en 2024 et ainsi baliser 800 km de chemins. Ce parcours traversera la Haute-Vienne par les Cars.

Il y a aussi les GRP, les sentiers de grande randonnée de pays, établis pour découvrir une région. Vous croisez leur chemin quand vous rencontrez un balisage rouge et jaune.

Tour des Monts d’Ambazac

Comme son nom l’indique, c’est une boucle de 124 km dans les Monts d’Ambazac sur les premiers contreforts du Massif Central. En 7 étapes, entre le lac de Saint-Pardoux, Razès, Bersac-sur-Rivalier Laurière, Saint-Laurent-les-Eglises, Ambazac et Compreignac. Son atout ? De nombreuses traversées à l’abris, à travers les forêts de feuillus, de résineux et de hêtres.

Tour des Monts de Blond

C’est un coin rempli de légendes et de mystères. Chargé d’histoire(s). Sur cette boucle vallonnée de 80 km, les marcheurs passent par le village martyr d’Oradour-sur-Glane mais ils peuvent aussi découvrir des trésors méconnus. L’on peut citer entre autres la chapelle de Vaulry, l’ancien couvent et le château des Ducs de Mortemart.

Tour des cascades, des landes et des tourbières de Creuse

L’eau comme fil conducteur. Le marcheur traverse Bourganeuf, les cascades d’Augerolles et Saint-Martin-Château et pour les plus courageux, atteindre le lac de Vassivière situé plus au sud.

Tour du midi corrézien

Au départ de Meyssac, l’on visite quelques-uns des plus beaux villages du sud-Corrèze avec, en tête, Collonges-la-Rouge et Turenne. Cette boucle de 116 km offre de belles grimpettes par endroits. Le dénivelé sur l’ensemble du tracé s’élève à 3 000 m.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité