Le pont de Crozant démarre sa troisième vie

Le pont de Crozant qui relie la Creuse à l'Indre est inaccessible depuis le 19 octobre 2020. Il le restera une bonne partie de l'année 2021. Mais c'est pour la bonne cause. L'ouvrage a été entièrement démoli pour être désormais reconstruit et durer au moins un siècle.

Le pont de Crozant sera reconstruit quasiment à l'identique du précédent ouvrage.
Le pont de Crozant sera reconstruit quasiment à l'identique du précédent ouvrage. © André Abalo - France Télévision

Un décor somptueux pour lieu de travail. Au cœur de la vallée des peintres la phase de démolition du pont de Crozant s'est achevée il y a quelques jours.

Il faut maintenant s'employer à le reconstruire quasiment à l'identique comme l'explique Christophe Sadois, responsable du bureau des études et des travaux routiers au département de l'Indre : "Il aura la même silhouette dans le paysage que l’ancien pont. C’est un ouvrage qui sera mixte, avec un bipoutre, c’est-à-dire deux poutres métalliques qui vont supporter un tablier béton. Avec des garde-corps à peu près similaires à ceux qui existaient."

© André Abalo - France Télévision
© André Abalo - France Télévision
© André Abalo - France Télévision

Le pont de Crozant s'offre donc une troisième vie. L'ouvrage d'origine avait été dynamité à la fin de la seconde guerre mondiale puis rebâti en 1952.

A l'époque le procédé de construction béton était moins robuste qu'aujourd'hui. Des anomalies ont ainsi été détectées en 2015. Conjointement la Creuse et l'Indre ont donc investi plus de 3 millions d'euros pour les travaux. Ce pont qui relie les deux départements a une valeur à la fois symbolique et économique.

"Nous sommes sur la vallée des peintres, dans un secteur extrêmement intéressant au point de vue touristique, notamment en terme d’attractivité pour l’Indre, comme pour la Creuse, c’est un lien extrêmement fort entre nos deux départements. Vous avez l’exemple de deux départements qui ont l’habitude de travailler ensemble, qui se respectent, qui s’apprécient, et qui font je crois du bon travail." Se réjouit Serge Descout, président du Conseil départemental de l'Indre.

La troisième vie du pont de Crozant

L'objectif est d'achever la reconstruction avant mi-juin et l'afflux touristique estival. 

"En fait on pourrait constater qu’il relie finalement des petites routes départementales, avec à peu près 500 véhicules par jour hors saison touristique. Le chiffre est multiplié par deux voire par trois lors de la saison touristique. Et il relie la vallée de la Creuse, côté département de l’Indre et côté département de la Creuse." Précise Valérie Simonet, présidente du Conseil départemental de la Creuse.

Le nouveau pont de Crozant aura une durée de vie d'un siècle. Mais en attendant de pouvoir l'emprunter les usagers peuvent traverser la Creuse par Fresselines ou Eguzon.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie travaux publics