Néophytes ou expérimentés, les 8 000 pêcheurs de Creuse impatients de pêcher leurs premières truites

Pour les 8 000 pêcheurs de la Creuse, il ne fallait pas manquer ça : l'ouverture de la pêche à la truite, ce samedi 10 mars. Qu'ils soient adolescents, comme Léopold, ou détenteurs de leur 50e carte de pêche comme Jean-Luc, ils étaient au rendez-vous. 

À Glénic ou à l'étang de Courtille, les pêcheurs de la Creuse ont pu ressortir leurs cannes, samedi 10 mars, pour l'ouverture de la pêche à la truite. 

Du moment qu'on n'est pas bredouille, c'est l'essentiel 


Avec ses 3800 km de rivière, la Creuse a ses adeptes. "C'est fait, j'en ai pris une, c'est bon" se réjouit Jean-Luc Gaillaud, titulaire de sa... 50e carte de pêche !

Il ne dirait pas non à quelques prises supplémentaires, mais "du moment qu'on est pas bredouille, c'est l'essentiel. Ca fait un peu d'adrénaline, , on est toujours impatients".

De nombreux lâchers de truites arc-en-ciel ont été effectués ces derniers jours, par l'Association de pêche et de protection du milieu aquatique de Guéret.

L'impact de la sécheresse sur les frayères ? 


Mais à l'étang de Courtille, le jeune Léopold n'a vu "que des gardons" . 

Il faut dire que la sécheresse de l'an dernier, a endommagé les frayères, les alevins se font donc plus rares. "Il y aura peut-être un "trou" dans les âges des poissons, sans reproduction ou très peu, et cela risque de se ressentir d'ici deux-trois ans", analyse Guy Garat, président de l'AAPPMA du Pays de Guéret. 



 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité