"Parfois, on a besoin d'un coup de pouce" : un bus itinérant pour informer sur la santé mentale

durée de la vidéo : 00h01mn47s
Jusqu'à fin décembre 2023, un bus itinérant va arpenter les communes du département pour sensibiliser aux problématiques liées à la santé mentale. ©Justine Salles et Louis Claveau

Ce minibus sillonnera la Creuse jusqu'à fin décembre pour sensibiliser la population à ces problématiques.

Vous aurez peut-être l'occasion de le croiser ces prochains mois sur les routes ou dans les villages creusois : un fourgon bleu foncé dédié à l'information sur les troubles psychiques et le handicap.
Il était inauguré ce mardi 3 octobre à La Souterraine, à l'occasion du Forum des professionnels en santé mentale.
Car il n'est pas toujours facile de se déplacer pour s'informer sur ces sujets.

Des ateliers pour aborder le sujet

À bord de ce minibus, Victor Lançon, animateur pour la communauté 360, l'un des partenaires du dispositif, va sillonner le département pour proposer des ateliers. Une façon d'aborder le sujet avec les passants, dans un premier temps. "On informe les gens sur les structures qui existent en Creuse. Le top serait de pouvoir les orienter vers une structure en fonction de leur problématique de santé ou de santé mentale", explique-t-il.

Car, contrairement à certaines idées reçues, les problématiques de santé mentale concernent un large public. Selon l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé), une personne sur quatre serait touchée par ces troubles, qui peuvent concerner la dépression, l'anxiété, comme des maladies mentales plus lourdes.

"Qui n'a pas connu un deuil ?... Il y a un certain nombre de personnes qui ont des difficultés au travail... En fonction de leur environnement, elles vont pouvoir surmonter si elles sont bien entourées. Parfois, on a besoin d'un coup de pouce", affirme Maryse Simonet, médecin de santé publique, conseiller à la délégation départementale de l'ARS (Agence régionale de Santé) de la Creuse.

Un numéro de téléphone unique en Limousin

Avec seulement trois psychiatres sur son territoire, la Creuse souffre d'un manque de lisibilité des ressources dont elle dispose en matière de santé mentale. C’est aussi l’un des départements français où le taux de suicides est le plus important.

Pour tenter d'y remédier, une ligne téléphonique unique aux trois départements du Limousin a été mise en place : 05 55 23 49 95.

"Sur le Limousin, hors Limoges, il faut trente à quarante minutes pour accéder au centre psychiatrique le plus proche", explique Eric Gras, responsable du Centre écoute et soutien en santé mentale, "la ligne unique permet, en fonction des urgences, de pouvoir mobiliser la ressource que j'ai en disponibilité au niveau du centre".

D’ici fin décembre, le bus itinérant arpentera de nombreuses communes creusoises. Voici la liste de ses destinations jusqu’au 19 octobre. Si l’expérimentation est concluante, elle devrait se poursuivre en 2024.