Pénurie de bouchers en Creuse

C'est un comble dans une région productrice de viande : le nombre de boucheries est en forte baisse en Creuse, faute de repreneurs après des départs à la retraite.

© MaxPPP / AltoPress / Thierry Foulon
La Creuse connaîtra-t-elle bientôt une pénurie de boucheries ?
En dix ans, le département a perdu la moitié de ses bouchers, soit une quinzaine de boutiques au total, restées vides faute de repreneur.

A Gouzon, l'un des deux bouchers a pris une retraite bien méritée fin 2016, après 36 ans de bons et loyaux services.
Mais en un an, personne ne s'est porté acquéreur.
Pour le président du syndicat des bouchers creusois, ce n'est pas faute de vocations. De nombreux jeunes sont formés au métier de boucher.
Ce serait plutôt le manque d'attractivité du département qui explique le faible nombre de candidats.

A Bonnat, la mairie a pris le taureau par les cornes. Confrontée au même problème il y a trois ans, la commune a racheté et rénové la boucherie afin d'y installer son nouveau boucher, en location bail.

Une solution à étudier de près pour les communes creusoises car, dans les cinq ans à venir, la moitié des bouchers restants seront à leur tour à la retraite...

Manque de bouchers en Creuse




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
alimentation société