Crise du coronavirus : des transports en commun au ralenti en Limousin

Se déplacer pour aller travailler, chez le médecin,  ou faire les courses, c'est possible. Les transports en commun continuent donc à rouler, mais certains ont aménagé leurs horaires et même parfois leur fonctionnement. 
Privilégier le télétravail ou faire ses courses dans un commerce près de chez soi. Voilà pour les préconisations du gouvernement, mais l'un et l'autre ne sont pas toujours possibles, et des Limousins ont besoin des transports en commun pour se déplacer. 
 

Horaires réduits et même gratuité


Plus d'élèves à transporter, moins d'usagers allant travailler, moins de salariés également aux commandes : les comunautés de communes qui gèrent les bus se sont donc adaptées. La plupart propose des horaires réduits. Certaines, la gratuité. 
 


À Limoges, depuis ce jeudi 19 mars, la STCL applique des horaires restreints, ceux des vacances d'été. À compter du lundi 23 mars 2020, concernant les transports urbains, le réseau urbain va voir son offre allégée. Les lignes de trolleybus sont maintenues (lignes 1, 2, 4, 5 et 6), ainsi que la ligne 10, la ligne 20 et une partie de la ligne 8 (Un bus toutes les 15 minutes entre 6h20 et 20h20, uniquement sur le tronçon "Mal Joffre" <> "Cité Dautry"). L'ensemble de ces lignes fonctionnera sur la base de l'offre des samedis.  

En complément, et dès lundi 23 mars également, Limoges Métropole a décidé de redéployer le service de Transport à la Demande (Télobus) afin de permettre aux salariés des établissements de santé de pouvoir se rendre à leur travail. Ces services fonctionneront de 5h à 22h et seront réalisés par des taxis. Les usagers seront pris en charge à l'arrêt le plus proche de leur domicile et seront déposés directement au niveau de l'établissement santé demandé. Pour pouvoir en bénéficier, les salariés doivent réserver les services (au plus tard, la veille du trajet) en appelant la Centrale de Réservation TCL au 05.55.34.87.47 (ouverte du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 14h00 à 16h00).


Par ailleurs, depuis le lundi 16, des mesures sanitaires de protection des chauffeurs ont été instaurées : 

Les montées et descentes s’effectuent par les portes du milieu et arrières. La porte avant reste fermée pour permettre la mise en place d’un espace de prévention des conducteurs à bord des véhicules.
Pour valider les titres magnétiques, le client doit inscrire lui-même le jour et l'heure de validation sur le titre de transport avec son stylo.
La vente à bord n’est plus assurée toutefois, les voyageurs doivent être en règle (...) - STCLM

 

À Brive aussi, les horaires des bus sont réduits, certaines lignes suspendues (7, 8, 9, A et B) et la porte avant est fermée. 
 

La règle : pas plus de 5 dans le bus


A Tulle, la navette du centre-ville et les deux lignes urbaines de rabattement sont maintenues. Mais on note une baisse de la fréquentation : 150 usagers par jour, c'est trois à quatre fois moins que d'habitude. Des mesures ont été prises pour éviter les contacts avec le chauffeur

Pour respecter la distance d'un mètre entre chaque passager, les navettes ne transportent pas plus de cinq voyageurs. Et dans le respect des gestes barrières, une bâche plastique sépare les chauffeurs et les voyageurs - Christophe Renaud, directeur de CFTA Tulle

À noter que le service de lignes urbaines du TuT agglo sera modifié à partir de lundi 23 mars. Concernant la navette centre-ville, la ligne sera toujours active mais modifiée : Son circuit, en boucle, reliera Citéa à la zone d’activité de Cueille Leclerc en passant par la gare SNCF et les quais. Elle fonctionnera du lundi au vendredi, de 9h05 à 16h50 (en moyenne une rotation par heure). Pour effectuer les trajets, la CFTA met en circulation un bus de plus grande capacité afin de permettre à plus de passagers d’utiliser le service tout en garantissant des normes de sécurité : consignes de distanciation notamment. Enfin, les lignes 1,2 et TAD Tulle seront suspendues à partir du lundi 23 mars, le temps du confinement.

Pas de contact avec le chauffeur, du coup le transport est gratuit. Même chose à Guéret

Les services de l’agglo’Bus continueront à fonctionner en service minimal pour permettre les déplacements de celles et ceux qui ne peuvent disposer d’un véhicule mais qui doivent conserver leur mobilité pour s’alimenter ou disposer d’un accès aux soins. La montée dans les bus et la régulation des passagers sont pensées pour protéger les conducteurs tout autant que les usagers et la gratuité des transports sera totale sur cette période afin d’éviter les contacts et les échanges physiques (argent, billets, etc.) - Eric Corréïa, président de la Communauté d’Agglomération du Grand Guéret.
 

Les transports régionaux

Le conseil régional de Nouvelle Aquitaine qui gère les autocars pour les liaisons régionales, a réduit leur fréquence, et a mis en place la gratuité avec une montée par l'arrière, pour limiter les contacts avec les chaufffeurs. 

Côté TER, là aussi, la circulation est réduite et irrégulière. Mieux vaut consulter le site de la SNCF à partir de 17 heures pour connaître les trains du lendemain. 
 

Stationnement

A Limoges, en raison du confinement, le stationnement est gratuit et n'est plus limité à 24 heures. D'ailleurs, les horodateurs sont bâchés. 
 



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports