• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Crise du porc : le cul noir fait face

© F3 Limousin
© F3 Limousin

Alors qu'une crise touche de plein fouet la filière porcine en France avec un bras de fer engagé entre les éleveurs et les industriels sur le prix de la viande, la race du cul-noir, race rustique emblématique du Limousin s'en sort plutôt bien : gage de qualité et prix raisonnable. 

Par Hélène Abalo

Le 10 août 2015, les deux plus industriels du secteur porcin ont décidé de boycotter les achats aux éleveurs français, dénonçant le prix revalorisé de 1.40 euros fixé par le gouvernement au mois de juin dernier. Une nouvelle crise pour la filière. 
En Limousin, en revanche, les producteurs de la race "cul-noir" semblent tirer leur épingle du jeu. Cette race rustique, emblématique de la région, bénéficie d'une excellente réputation. Le "cul-noir" est une race reconnue depuis 20 ans par le Ministère de l'agriculture, et s'il n'est pas labélisé, la filière a su s'organiser autour d'une marque et de la promotion d'une viande de luxe. Ainsi, une coopérative a vu le jour et les actuels adhérents (9 actuellement) y trouvent leur compte. 

"C'est comme du foie-gras"

Le cours de ce porc haut de gamme atteint en ce moment 3.40 euros le kilo, un prix de vente deux fois plus élevé que celui du porc industriel. Charcuteries, bouchers, restaurateurs, grossistes, les débouchés ne manquent pas pour une viande de plus en plus recherchée. 

Reportage de Marine Guigné et Nassuf Djailani

Lieux : Verneuil-sur-Vienne, Auriat, Sauviat-sur-Vige
Intervenants : 
  • Mickaël Delanotte, animateur et gestionnaire de la coopérative agricole du Cul noir
  • Jean-Luc Monteil, éleveur
La filière du porc "cul-noir" du Limousin
12.08.2015

 

A lire aussi

Sur le même sujet

G7 : La halle d'Iraty met le pays basque en vitrine

Les + Lus