• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

D.Bussereau : le gouvernement augmente des salaires qu'il ne paie pas

Dominique Bussereau, président du conseil départemental de Charente-Maritime / © Maxppp
Dominique Bussereau, président du conseil départemental de Charente-Maritime / © Maxppp

Dominique Bussereau, président du conseil départemental de Charente-Maritime et de l'Assemblée des Départements de France estime que l'augmentation du pont d'indice des fonctionnaires décidée par le gouvernement aura "de lourdes conséquences pour les budgets de la nation et des départements".

Par C.H


"Comme à son habitude, le gouvernement est dans l'entre-deux" dit Dominique Bussereau qui estime que cette augmentation "jugée faible par les fonctionnaires" aura de lourdes conséquences notamment pour les budgets des collectivités locales. Le président du conseil départemental de Charente-Maritime reproche au gouvernement la politique du fait accompli et  le manque de consultation. "L'Etat prend une décision pour l'ensemble des collectivités territoriales auxquelles il n'en a jamais parlé".


Un non-choix qui n'est pas une bonne nouvelle

"Entre le faux semblant électoral et la rigueur des comptes publics, l'absence de choix reste la pire des politiques" ajoute Dominique Bussereau. Il estime qu'en Charente-Maritime, cette augmentation va entraîner une dépense supplémentaire de plusieurs milliers d'euros qui n'avait pas été prévue et qu'il va falloir budgéter. Pour le président du département de Charente-Maritime, "ce n'est pas une bonne nouvelle" pour les collectivités locales qui sont déjà en difficulté.
Interview de D.Bussereau







Le gouvernement vient d'annoncer le dégel du point d'indice servant à calculer le salaire des fonctionnaires. Il sera augmenté en deux fois de 1,2% d'ici à février 2017.

Sur le même sujet

La gravité des faits

Les + Lus