Débarquement du 6 juin 1944 : souvenirs d'un maquisard corrézien

Il y a 74 ans, le 6 juin 1944, les Alliés débarquaient en Normandie. Par la BBC ou radio Moscou, la nouvelle est parvenue par le bouche-à-oreille jusqu'en Corrèze. Nous avons recueilli le témoignage d'un ancien résistant FTP, Pierre Pranchère, âgé de 15 ans à l'époque.  

Archives du débarquement du 6 juin 1944.
Archives du débarquement du 6 juin 1944. © MAX PPP/PHOTOPQR/OUEST FRANCE.
Il y a 74 ans, le 6 juin 1944, les alliés, avec les troupes françaises basées de l'autre côté de la Manche, débarquaient en Normandie. 156 000 soldats des Forces alliées posent le pied en Normandie. Connue sous le nom d’opération Overlord, cette opération mobilise l’ensemble des forces alliées : Américains, Britanniques, Canadiens et Français mais aussi Belges, Néerlandais, Norvégiens, Polonais, Tchécoslovaques,


Dans son discours Charles de Gaulle, à l’aube du 6 juin 1944 évoque "le choc décisif, le choc tant espéré". L'annonce de cette immense nouvelle allait renverser les rapports de force, obligeant les nazis à durcir leur politique de répression face aux résistants, les francs-tireurs d'un côté, l'armée secrète de l'autre. 


En Limousin, une région qualifiée par les occupants de "petite Russie rouge", les résistants sont, en effet, de plus en plus offensifs. Il faut dire que la Corrèze, par exemple, ne compte pas moins de 12 000 maquisards. Des maquisards qui, pour certains, vont apprendre la nouvelle du débarquement dans des conditions rocambolesques.

Débarquement du 6 juin 1944 : souvenirs d'un maquisard corrézien ©France 3 Limousin


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
débarquement dday histoire sorties et loisirs résistance seconde guerre mondiale