Déconfinement : les règles à respecter pour la baignade en piscine chez des particuliers

Les conditions météo estivales de ce printemps 2020 ne doivent pas faire oublier les précautions à respecter contre le coronavirus y compris dans l'eau. Voici les règles à appliquer si vous partagez une baignade en piscine avec des amis ou de la  famille.

Image d'illustration
Image d'illustration © Pixabay

"Passez donc vous baigner à la maison, il va faire un temps magnifique !"


L'invitation n'a pas manqué d'être lancée à leur famille ou leurs amis par les limousins qui ont la chance d'avoir une piscine à la maison, et ils sont de plus en plus nombreux malgré le contexte

L'ARS de Nouvelle-Aquitaine rappelle qu'hormis le masque, "les recommandations sont les mêmes qu'en-dehors de l'eau, à savoir : bien se laver les mains jusqu'au coude avant de plonger, respecter le mètre de distance entre personnes dans le bassin, éviter de se prêter frites at autres brassards, s'assurer d'avoir un bon entretien avec une bonne remise en fonction et une désinfection de l'eau, et nettoyer régulièrement les équipements comme les poignées d'accès au bassin ou boutons-poussoir de douche".

 

Attention à la promiscuité 


De façon générale, les autorités sanitaires recommandent donc de limiter les interactions et ne pas inviter plus de 10 personnes dans sa piscine et d'éviter de partager bouées et autres accessoires de baignade : il faut donc renoncer aux "swimming-pool parties"...
 
 

via GIPHY


Aurélie, propriétaire d'une maison avec piscine près de Limoges, évite les visites pour l'instant : " J'ai demandé à un professionnel de remettre la piscine en fonction et acheté un robot pour bien la nettoyer. Depuis le déconfinement, nous recevons peu de monde. Seule une amie de ma fille est venue et on a bien fait attention à ce qu'elles restent à distance l'une de l'autre dans l'eau, comme à l'extérieur. Elles ont quand même pu s'amuser, c'était chouette !"

Peut-on attraper la maladie par l'eau ?


Peut-on attraper la maladie par l'eau ? A cette question, le Ministère de la santé répond sur site internet qu'à ce jour, "il n’a pas été rapporté de contamination par l’eau. Cette maladie est à transmission interhumaine par la voie des gouttelettes (toux, éternuements, mains souillées par les gouttelettes)".


Confirmation dans une étude du conseil supérieur de recherche scientifique espagnol en date du 5 mai 2020 :

Concernant les activités récréatives, la transmission du virus par contact avec de l'eau de baignade standard est très peu probable. En revanche, ces activités impliquent généralement une déperdition des mesures de distanciation sociale. Dans les piscines et les spa, où l'usage d'agents désinfectants est largement implanté, sa concentration résiduelle dans l'eau devrait suffire à rendre le virus inactif.

 


Et pour les baignades en milieu naturel ?

Dans son avis rendu le 1er mai 2020, le haut conseil de la santé publique note "qu'aucune donnée de survie et de maintien du caractère infectieux du virus SARS-CoV-2 dans les eaux du milieu naturel n’existe actuellement". 
 

Le haut conseil de la santé publique indique par ailleurs que "le risque majeur pour ces sites de baignade est lié à la promiscuité. Dans le cas des baignades et de leur environnement, c’est le respect strict des mesures générales de distanciation physique préconisées dans le cadre de la crise Covid-19 qui constitue l’élément fondamental et prioritaire de prévention générale".
En Limousin, la baignade dans les plans d'eau n'est autorisée que du 1er juillet au 31 août, lorsque les plages sont surveillées.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société coronavirus : conseils pratiques santé loisirs sorties et loisirs
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter