Deux gilets jaunes de Nouvelle-Aquitaine dans une délégation nationale chargée de la communication du mouvement

© France 3 Limousin
© France 3 Limousin

Dans un communiqué, des gilets jaunes viennent de nommer 8 personnes pour faire partie d'une délégation de communicants au niveau national. Ils seront chargés de transmettre auprès du gouvernement et du président de la République, les revendications du mouvement.

Par Christophe Bodin

C'est une nouvelle étape dans le mouvement des gilets jaunes. Les manifestants, qui depuis le début de leurs actions, affirment que personne n'est responsable ou porte-parole, viennent de changer de tactique, et ils s'organisent. Mais toute la question est savoir quelle sera la légitimité de cette décision et si elle sera perçue positivement par la majorité des manifestants.

Dans un communiqué, ces gilets jaunes qui s'organisent ont désigné 8 personnes, qui représenteront les gilets jaunes au niveau national. Deux personnes de Nouvelle-Aquitaine en font partie, Marine Charrette-Labadie en Corrèze et Jason Herbert en Charente.

Voici la liste telle qu'elle a été transmise par la coordination nationale des Gilets jaunes qui s'est mise en place au fil des actions
- Éric Drouet (création événement du 17/11/18)
- Maxime Nicolle (Dpt 22)
- Mathieu Blavier (Dpt 13)
- Jason Herbert (Dpt 16)
- Thomas Miralles (Dpt 66)
- Marine Charrette-Labadie (Dpt 19)
- Julien Terrier (Dpt 31)
- Priscillia Ludosky (auteure de la pétition contre la hausse des taxes sur les carburants
ayant réuni près d’un million de signatures)

Cette "délégation", un "groupe de communicants", selon leur propre définition, aura pour mission de "porter les revendications issues du sondage qui était accessible pendant plusieurs jours sur le groupe Facebook La France en colère et de nombreux groupes régionaux". 

Par ailleurs ils seront également "les interlocuteurs nationaux des médias pour des confirmations ou démentis afin d’éviter toute récupération de quelconque parti politique et de toute autre personne."

Ce communiqué précise que ce groupe ne pourra "jamais donner des ordres à l’ensemble des Gilets Jaunes, ces personnes ne sont pas des leaders ni des décisionnaires, mais des messagers."

Sur le même sujet

Les + Lus