JO de Tokyo, le Deux-Sévrien Hugo Hay rate la qualification au temps sur le 5.000 mètres

Le Bressuirais Hugo Hay ne participera pas à la finale du 5.000 mètres aux jeux olympiques de Tokyo. Arrivé 5ème de sa série il ne réussit pas à se qualifier au temps.
Hugo Hay rate la qualification pour la finale du 5.000
Hugo Hay rate la qualification pour la finale du 5.000 © Valdrin Xhemaj, MaxPPP

La série dans laquelle figurait Hugo Hay ne s'est pas courue assez vite pour permettre au Bressurais de se qualifier pour la finale. Avec un chrono de 13'39"95, il ne parvient pas à se qualifier au temps. Il ne cachait d'ailleurs pas sa déception au micro des équipes de France Téévisions sur place :

je suis très déçu, je venais pour ça. elle était accessible. Il m’a manqué un petit truc dans l’emballage final. J’ai peut-être aussi commis quelques erreurs.

Hugo Hay

Pour accéder à la finale il devait arriver parmi les cinq premiers ou être repêché au temps sur l'ensemble des deux séries.

Le Bressuirais avait pourtant pris les commandes de la course sur les 2.000 premiers mètres avant de céder la place auxgrands favoris, les coureurs kényans.

Épuisé à l'arrivée  et se classant à la septième place il devait attendre le résultat de la deuxième série pour être fixé sur son sort. Mais le train légèrement plus rapide de la deuxième course à mis fin à ses espoirs.

À Bressuire la course était retransmise sur un grand écran

La ville de Bressuire avait organisé une retransmission publique de la course de Hugo Hay à la mi journée. Une trentaine de personnes se sont installées dans la salle des congrès pour regarder l'enfant du pays. "C'est formidable de voir un enfant de notre région aux jeux olympiques. C'est extraordinaire, on ne voit pas ça tous les jours" explique cette Bressuiraise.

Une trentaine de personnes ont suivi la course de Hugo Hay à Tokyo
Une trentaine de personnes ont suivi la course de Hugo Hay à Tokyo © Xavier Méric, France Télévisions

"On est super fiers de lui. On est un peu déçus pour lui parce qu'on sait qu'il attendait beaucoup. En plus d'être de notre ville, c'est quelqu'un avec qui on est amis depuis longtemps" confie une jeune spectatrice.

 

Pour Alain Robin, l'adjoint à la mairie de Bressuire en charge des sports, même si Hugo n'a pas réussi à se qualifier, retransmettre la course dans la salle des congrès était une bonne chose

C'était un choix qu'on avait fait depuis longtemps de retransmettre cette course, dès qu'il a été qualifié.

Alain Robin, adjoint au maire de Bressuire

Le Bressuirais va donc rentrer de Tokyo sans avoir pu aller au bout de son rève de participer à une finale olympique, mais à 24 ans, le licencié du Sèvre -Bocage-Athlétique-Club va maintenant se préparer pour les prochains jeux olympiques, à Paris en 2024.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux olympiques sport athlétisme