Carnet rose à Chizé : quatre bébés visons d'Europe sont nés à Zoodyssée

Les petits visons d'Europe n'ont pas encore ouvert les yeux depuis leur naissance. / © Zoodyssée
Les petits visons d'Europe n'ont pas encore ouvert les yeux depuis leur naissance. / © Zoodyssée

Il s'agit des premières naissances en captivité en France. L'espèce est classée "en danger critique d'extinction".

Par EG

Les quatre petits visons d'Europe sont nés le 10 juillet dernier à Zoodyssée à Chizé (Deux-Sèvres). Les deux mâles et deux femelles pèsent à ce jour entre 63 et 91 grammes et ils se portent bien. "La maman dont c'est la première portée s'en occupe parfaitement" se réjouit Guillaume Romano, le directeur.

Ces naissances - les premières en captivité en France  -sont une excellente nouvelle pour le parc deux-sévrien qui participe depuis 2015 au programme de sauvegarde et de reproduction de cette espèce classée  "en danger critique d'extinction" sur la liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature.
Les bébés pèsent entre 63 et 91 grammes. / © Zoodyssée
Les bébés pèsent entre 63 et 91 grammes. / © Zoodyssée

Une fois sevrés, les petits visons rejoindront le cheptel de reproduction de Zoodyssée qui comptera alors une quinzaine d'individus. Les futurs petits à naître seront susceptibles d'être réintroduits dans la nature.

Pour Guillaume Romano, ces quatre naissances sont aussi presque un petit miracle.

La femelle vison n'est fécondable que 3 à 5 jours par an et elle est très difficile, tout comme les mâles d'ailleurs. Les chances de compatibilité sont donc réduites
Guillaume Romano - directeur de Zoodyssée 

Les quatre petits visons d'Europe sont nés le 10 juillet dernier à Zoodyssée. / © Zoodyssée
Les quatre petits visons d'Europe sont nés le 10 juillet dernier à Zoodyssée. / © Zoodyssée
Les quatre bébés visons ne seront pas visibles des visiteurs du parc. "Nous limitons les interactions avec les humains" précise Guillaume Romano "nous souhaitons leur donner les meilleures chances de survie".

Le vison d'Europe est présent à l'état sauvage dans onze départements du sud-ouest, une aire de répartition considérée comme deux fois moins grande qu'il y a encore 20 ans.
 

Sur le même sujet

Les + Lus