Examens 2018
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

Deux-Sèvres : distribution de tablettes numériques dans le collège Roger Thabault

Les élèves du collège Roger Thabault ont pu essayer tout de suite les tablettes numériques distribuées. / © FTV
Les élèves du collège Roger Thabault ont pu essayer tout de suite les tablettes numériques distribuées. / © FTV

Depuis mi-janvier, les collèges des Deux-Sèvres sont progressivement équipés de tablettes numériques par le département. Au collège Roger Thabault, à Mazières-en-Gâtine, deux valises contenant chacune quinze tablettes ont été remises aux professeurs. Les élèves ont pu les essayer tout de suite.

Par Yleanna Robert

Le collège de Roger Thabault, à Mazières-en-Gâtine (79), est le 15e du département à recevoir des tablettes numériques. D'ici la fin du mois de mars, les 37 collèges des Deux-Sèvres devraient être équipés. Les élèves de 6e ont tout de suite pu essayer ces nouveaux outils en cours de technologie. 

"On met les flèches sur l'écran pour indiquer quelles sont les parties du vélo", expliquent Tibo et Mathéo. "Ça donne plus envie de travailler car c'est tactile et c'est plus agréable", affirme Noa Daoux.

Les professeurs de l'établissement travaillaient déjà avec cet outil disponible en nombre limité. Maintenant, le collège est doté de deux valises contenant chacune quinze tablettes qui circuleront d'une classe à l'autre.
Distribution de tablettes dans le collège Roger Thabault dans les Deux-Sèvres
Un reportage de Laurence Couvrand, Alain Darrigrand et Martine Sitaud avec les interviews de Tibo et Mathéo, élèves de 6ème ; Noa Daoux, élève de 6ème ; Stéphane Chatagneau, professeur de technologie et Marie-Pierre Missioux, vice-présidente du Conseil départemental des Deux-Sèvres en charge des systèmes et du développement informatique.

Coût total de l'opération : 500 000€, financé par le département et l'Éducation nationale. Le plus cher a été la modernisation des réseaux informatiques : cela a coûté près de quatre millions d'euros.

Les professeurs deux-sévriens vont être formés à la maîtrise de l'outil et seront vraiment opérationnels à la rentrée. L'école virtuelle n'est donc pas encore pour demain.


Sur le même sujet

Gironde : la ferme à spiruline du Val de l'Eyre

Les + Lus