Deux-Sèvres : première mobilisation de l'année pour les pro et les anti-bassines à Mauzé-sur-le-Mignon

Publié le Mis à jour le
Écrit par E. Gérard avec B. Pillet

2022 débute sous les mêmes auspices que s'est achevée 2021. En ce samedi 15 janvier, le chantier de construction d'une réserve de substitution pour l'irrigation à Mauzé-sur-le-Mignon a une nouvelle fois été le théâtre d'une manifestation.

Le collectif Bassines non merci ! d'un côté, la Coordination rurale (CR) de l'autre. Et tout ce petit monde s'est retrouvé ce samedi 15 janvier autour du chantier de construction d'une réserve de substitution pour l'irrigation à Mauzé-sur-le-Mignon (Deux-Sèvres). 

La manifestation organisée à l'appel du collectif et à laquelle la CR avait décidé de répondre n'était pas autorisée par la préfecture des Deux-Sèvres. Pas de quoi faire renoncer BNM. "Ce n'est pas une manifestation à caractère revendicatif mais bien une randonnée à caractère sportif et pédagogique" a ironisé le porte-parole de BNM, Julien Le Guet. 

Un imposant dispositif de sécurité assuré par des gendarmes anti-émeutes a été déployé pour éviter tout débordement et empêcher l'accès au chantier. Au cours de l'après-midi, quelques heurts ont d'ailleurs éclaté entre les manifestants et les contre-manifestants. 

Lors de la dernière manifestation du 6 novembre 2021, trois gendarmes avaient été blessés. Une bassine avait également été endommagée. 

Reportage de Bruno Pillet, Cécile Landais et Josiane Etienne