Disparition de Leslie et Kevin : la piste du "départ en vacances précipité" qui ne convainc pas les proches

Le couple a disparu, avec son chien, dans la soirée du 25 au 26 novembre. L'inquiétude a gagné leurs proches qui rejettent pourtant l'idée d'un départ précipité. Le procureur de Niort a décidé d'ouvrir une information judiciaire en disparition inquiétante.

Où sont Leslie Hoorelbeke (22 ans) et Kevin Trompat (21 ans) ? Depuis le 26 novembre, ces deux jeunes, en couple depuis deux semaines, n'ont plus donné signe de vie. Après une semaine à passer des coups de fil, le père et la belle-mère de Leslie sont allés à la gendarmerie d'Aigrefeuille-d'Aunis (Charente-Maritime) pour déclarer sa disparition. Une enquête a été ouverte par le Parquet des Deux-Sèvres et confiée à la section de recherches de Poitiers en co-saisine avec la brigade des recherches de Niort. "Tous les feux sont au rouge, s'inquiète le père de Leslie vendredi 9 décembre au micro de France 3. Une disparition depuis 13 jours maintenant, c'est très inquiétant..."

Le 12 décembre, le procureur de Niort décide d'ouvrir une information judiciaire en disparition
inquiétante.

Le 25 novembre, Leslie et Kevin passent la soirée avec des amis à Prahecq jusqu'à près de trois heures du matin. Le couple doit ensuite loger à une dizaine de mètres de là, dans un appartement mis à disposition par un ami de Leslie, absent ce soir-là. Le téléphone de la jeune femme a ensuite borné à Niort le dimanche 26 à midi... puis plus rien.
Jeudi 8 décembre, des documents d'identité ont finalement été retrouvés à Puyravault en Charente-Maritime, à quelques kilomètres de Surgères, dans une benne de l'association Le Relais. Le permis de conduire de Kevin, ainsi que d'autres éléments liés à l'enquête, y ont été retrouvés.

Dans l'incompréhension, les proches tentent de retrouver la trace du couple. "Je mène aussi mon enquête : un de mes amis voulait joindre Kevin et on a commencé à s'inquiéter de son silence, se remémore Théo Boinot, un ami proche du jeune homme. Des amis ont essayé d'appeler sa copine, pas de nouvelles non plus. C'est comme ça qu'on s'est rendus compte que quelque chose clochait. Ils consultent leur téléphone tous les jours. Ca faisait deux ou trois jours qu'on n'avait plus de nouvelles."

La thèse du coup de foudre menant les deux amateurs de free-party (des rassemblements clandestins d'amateurs de musique électronique) à tout plaquer, a alors fait son apparition dans l'entourage des jeunes disparus. "On m'a dit qu'ils étaient partis se vider la tête tous les deux en vacances et qu'ils avaient éteint leur téléphone pour être tranquilles, reprend l'ami de Kevin. Au début, on y a cru un peu, mais on n'avait pas de nouvelles non plus de leurs vacances, donc on s'est posé des questions."

"Kevin a la tête sur les épaules"

Ce départ précipité en vacances, Théo Boinot n'y croit plus. "Kevin a la tête sur les épaules, il ne serait pas parti comme ça sans prévenir son père et Leslie ses parents." Dans les colonnes de Sud-Ouest, le père de Leslie rejette également un départ précipité. Le couple projetait cependant de partir en vacances avec ses animaux, à bord du camion de la jeune femme, son grand projet. 

D'importants moyens humains ont été mobilisés pour les retrouver, avec le renfort de techniciens en identification criminelle, de plongeurs, et de militaires des compagnies de gendarmerie de Niort et de Rochefort.

durée de la vidéo : 00h01mn45s
Le couple a disparu dans la nuit du 25 au 26 novembre ©France télévisions

Si tous espèrent encore leur retour sains et saufs, l'inquiétude est grande chez les proches du couple. "Je commence à être inquiet de la bonne ou de la mauvaise nouvelle qu'on va nous annoncer", souffle Théo Boinot, dans un soupir d'émotion.