Disparition de Leslie et Kévin : le premier suspect présenté à un juge à Poitiers

durée de la vidéo : 00h01mn05s
Placé en garde à vue mardi matin après son interpellation à L'Aiguillon-sur-Mer (Vendée), un homme soupçonné dans l'enquête sur la disparition de Leslie Hoorelbeke et Kevin Trompat est présenté à un juge d'instruction à Poitiers depuis la mi-journée. Il devait héberger le couple la nuit de leur disparition. Récit : Antoine Morel. ©France télévisions

Placé en garde à vue mardi matin après son interpellation à L'Aiguillon-sur-Mer (Vendée), un homme soupçonné dans l'enquête sur la disparition de Leslie Hoorelbeke et Kevin Trompat est présenté à un juge d'instruction à Poitiers. Il devait héberger le couple la nuit de sa disparition.

Un homme soupçonné dans l'enquête sur la disparition Leslie Hoorelbeke et Kevin Trompat, il y a trois mois, dans les Deux-Sèvres, vient d'être transféré de Niort à Poitiers pour être présenté à un juge d'instruction, en vue d'une éventuelle mise en examen.

Vers 8 h 40, un véhicule de gendarmerie, avec à son bord trois gendarmes et une personne entièrement cachée sous une couverture beige, est sorti de la gendarmerie de Niort, escorté par des motards.

Il s'agit de l'homme placé en garde à vue mardi matin après son interpellation à L'Aiguillon-sur-Mer (Vendée), au domicile de son père, a confirmé une source proche du dossier.

Selon le procureur de la République à Poitiers, cet individu doit être présenté à un magistrat instructeur en vue d'une éventuelle mise en examen, et d'un éventuel placement en détention provisoire, dans le cadre d'une information judiciaire ouverte fin décembre pour "enlèvement, détention ou séquestration".
Cet homme est l'ami qui devait héberger Leslie Hoorelbeke, 22 ans, et Kevin Trompat, 21 ans, la nuit du 25 au 26 novembre, quand ils ont disparu à Prahecq (Deux-Sèvres), bourg de 2 000 âmes proche de Niort.

Le domicile de son père a été perquisitionné, comme celui de sa mère à Prahecq, et les enquêteurs ont saisi un fourgon aménagé lui appartenant.

Selon Le Courrier de L'Ouest, les enquêteurs ont relevé des incohérences entre ses déclarations passées et le relevé géolocalisé de ses communications téléphoniques.

Un deuxième suspect

Le deuxième suspect, placé en garde à vue mercredi en Charente-Maritime, est un homme de 22 ans, selon le parquet de Poitiers. De sources proches du dossier, il est en garde à vue à Niort et originaire de Puyravault, en Charente-Maritime. Selon une information de France 3, il s'est présenté à la gendarmerie après avoir été contacté par les enquêteurs.

VIDÉO. Le point à 12 h, le 2 mars 2023, dans l'arrestation d'un second suspect, placé en garde à vue en Charente-Maritime, avec sur place, Alain Darrigrand.

durée de la vidéo : 00h01mn36s
Le point à 12h, le 2 mars 2023, dans l'arrestation d'un second suspect, placé en garde à vue en Charente-Maritime, avec sur place, Alain Darrigrand. ©France télévisions

Le 8 décembre, dans ce village, des affaires appartenant au couple disparu, notamment une brosse à cheveux de la jeune femme et un brevet de sécurité routière de son compagnon, avaient été trouvées dans un conteneur de recyclage de vêtements.

De source proche de l'enquête, leur disparition pourrait être en partie liée à un trafic de stupéfiants.
Lors d'une battue organisée par la famille de Kevin Trompat le 5 janvier à Prahecq, sa belle-mère, Karine Prat, avait dit à des journalistes qu'il "avait pratiquement 10 000 euros sur lui" le soir de sa disparition, une somme qu'elle lui avait apportée à Prahecq, selon elle "pour acheter une voiture".

(Avec AFP)