Disparition inquiétante à Niort. Fanny n'a pas donné de nouvelles depuis le 22 septembre dernier

Fanny (24 ans) a été vue pour la dernière fois le 22 septembre dernier aux alentours de 23 heures. Depuis, elle n'a plus donné aucune nouvelle à sa famille et ses proches.

Fanny, portée disparue depuis le 22 septembre 2020
Fanny, portée disparue depuis le 22 septembre 2020 © Document remis - Facebook

Une enquête en cours pour disparition inquiétante

Fanny est inscrite au registre des personnes recherchées. Sa famille a lancé un appel à témoin sur les réseaux sociaux.
Le soir du mardi 22 septembre, Fanny était chez elle. Elle n'avait pas prévue de sortir. Elle a disparu au court de la nuit. Il n'y a aucune marque d'effraction à son domicile où elle y a laissé tous ces effets personnels (smartphone, papiers d'identité, vêtements…). A ce stade de l'enquête, la piste de l'enlèvement serait donc écartée.

Profil psychologique "fragile" de la jeune femme

Le profil psychologique "fragile" de la jeune fille et les dernières auditions des témoins orientent l'enquête vers une fugue ou un dénouement plus tragique. L'enquête prendra un tournant décisif ce vendredi 2 octobre avec l'envoi d'un chien pisteur sur les traces de la jeune fille.

Des appels sur les réseaux sociaux

La maman de Fanny publie des message depuis la page Facebook de sa fille.De son côté, Thierry, le papa de Fanny poste également un avis de recherche avec les coordonnées qu'il faut contacter.Toute personne pouvant fournir des informations sur cette disparition peut appeler les enquêteurs au 05.49.28.72.00 (commissariat de Police de Niort).

Près de 40.000 personnes disparues chaque année

Selon le Ministère de l'Intérieur, en France, plus de 40.000 personnes disparaissent chaque année. Plus de 30.000 sont retrouvées. Il reste environ 10.000 disparitions non élucidées classées inquiétantes, chaque année, dont presque un dixième (environ 800) concernent des mineurs.
Le site internet "Assistance et recherche de Personnes disparues" indique que "la disparition peut être le « fait pour une personne dont le corps n'a pu être retrouvé, d'avoir disparu dans des circonstances de nature à mettre sa vie en danger, qui justifie une déclaration judiciaire de décès » (article 88 du Code civil français). Il peut s'agir des cas dans lesquels il y a une forte présomption de penser que la personne est décédée."

Toujours selon l'ARPD, "une disparition est présumée inquiétante lorsqu'elle concerne un mineur ou un majeur protégé (tutelle, curatelle ou sauvegarde de justice). Une disparition de majeur peut être considérée comme inquiétante ou suspecte, en fonction d'éléments tenant à l'âge, à l'état de santé de l'intéressé, ou aux conditions de sa disparition."

Dans le cas d'une disparition considéré comme inquiétante par les services de police, une enquête est toujours ouverte. Selon nos confrères de FranceSoir, en moyenne chaque année en France, 5.000 personnes (de plus) font le choix de tout quitter, de recommencer à zéro. Toujours selon FranceSoir, les proches de ces personnes (quand il y a un entourage) restent souvent sans réponse. Et pour tourner la page n'ont d'autre choix que de demander une enquête pour "recherche dans l'intérêt des familles" (quand il y a des enfants qui dépendent de la personne disparue par exemple) ou engager une procédure dite "de l'absence".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
disparition faits divers