Documentaire "Tant qu'il y aura des tourterelles"

Étudiée depuis des années par les chercheurs de l’ONCFS de Chizé, la migration de la tourterelle des bois fait cette année l’objet d’une forte attention.
© FIFO distribution
Huit individus ont été équipés de balise Argos, une expérience inédite sur cette espèce. Après plusieurs mois de migration, quatre oiseaux continuent à se déplacer et émettre un signal. Mais seront-t-ils de retour au printemps prochain à Chizé ?
Alors que nous entendons souvent parler d’espèces disparues, certaines, toutes proches, restent encore méconnues.
La tourterelle des bois est considérée comme un animal commun. Souvent confondu avec sa cousine la tourterelle turque, omniprésente dans les villes, elle ne suscite pas l’intérêt du grand public. Son long manteau tacheté de roux et ses yeux oranges délicatement maquillé n’y changent rien, elle reste un animal banal, ignorée du commun des mortels.

Pourtant chaque année, elle effectue un périlleux voyage quittant l’Europe, où elle a pu nicher et se reproduire, pour rejoindre les terres africaines prendre ses quartiers d’hiver. Mais, depuis plusieurs décennies, ses effectifs sont en chute, et au retour des migrants sur le continent européen, on dénombre beaucoup d’absent.

Dans les années 70, la population de tourterelles des bois chutent de 70% au Royaume-Uni, tandis qu’en France les scientifiques constatent une baisse de 50%. Rapidement ils comprennent que la protection des lieux de reproduction en Europe ne sera pas suffisante. Il s’agit d’étudier et de cartographier leur parcours migratoire pour comprendre l’origine des baisses de populations.
Réalisation : Marion Petit et Joachim Bouyjou
Une coproduction : France 3 Poitou-Charentes / FIFO Distribution

Diffusion : lundi 15 avril à 23h35 sur France 3 Nouvelle-Aquitaine.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
documentaires sorties et loisirs la france en vrai à l'antenne vos rendez-vous environnement société