L'incinérateur de Niort va enfin disparaître

© Luc Barré - Francetv
© Luc Barré - Francetv

C'est un peu une verrue métallique qui persistait dans le paysage niortais. Vieux de 45 ans, l'incinérateur de déchets va enfin disparaître. Les travaux de démolition ont commencé le 21 août.

Par François Gibert

Cet incinérateur de déchets a été construit en 1972. C'était le seul site de la ville où tous les déchets partaient en fumée.
L'UIOM (Unité d'incinération des ordures ménagères) de Souché a fermé ses portes en 1996, après une vingtaine d’années de services. Cet arrêt était motivé, à l’époque, par de nouvelles normes de valorisation énergétique et de traitement des fumées dont le coût était jugé trop onéreux.

Ce chantier devrait coûter plus d'1 million d'euros à la communauté d'agglomération de Niort, propriétaire des lieux.

C'est une entreprise de démolition bordelaise qui va s'employer à raser l'édifice métallique vieux de 45 ans : 
plus de 450 tonnes de métaux seront récupérées et les gravas de béton serviront à renflouer le site.

Compte tenu de la présence d'amiante et de produits dangereux, toutes les précautions seront prises, comme l'explique Jérémy Ducournau, conducteur de travaux :

Une partie sera traitée mécaniquement, avec des ouvriers dans des cabines pressurisées pour protéger la santé des ouvriers


Les travaux de démolition devraient durer plus de 5 mois. Dans les prochains jours, le four sera démantelé puis la partie haute, d'une hauteur de 22 mètres.

Les travaux devraient être terminés en janvier prochain.

Visite de chantier avec Luc Barré, 
Elouen Martin et Armelle Garreau :
Démantèlement de l'incinérateur de Niort
Reportage de Luc Barré, Elouen Martin et Armelle Garreau / Intervenants : Céline Martinez, Ingénieur retraitement des déchets, Communauté d'Agglomération de Niort - Jérémy Ducournau, conducteur de travaux (Société Avenir Déconstruction) -

Sur le même sujet

Marée noire du Prestige : l'interview de l'avocat Renaud Lahitète

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne