L'handi Tour de France du Niortais Franzy Rabin

Ce mardi 12 octobre, l’aventure commence pour le Niortais Franzy Rabin, amputé des quatre membres suite à une méningite foudroyante en 2012. Il va réaliser un tour de France de 2000 km en handbike.

Il s’est lancé un immense défi. Franzy Rabin, jeune niortais a pris la ligne de départ au stade Espinassou de Niort ce mardi, pour un tour de France de 2 000 km pour finir à La Crèche, le 9 novembre prochain.

Un périple de 27 jours en handbike, un vélo spécifique à assistance électrique. Entre 50 km et 124 km à parcourir chaque jour et pas moins de 24 villes à traverser, 

C’était avant tout un projet personnel, un objectif que je voulais accomplir, que j’avais en tête depuis le centre de rééducation.

Franzy Rabin

Un défi à la fois sportif et humain

L'ambiance était à son comble mardi 12 octobre au stade Espinassou de Niort. Après une petite collation, les discours se sont enchaînés, félicitant Franzy Rabin pour son initiative et sa force de caractère.

"Je te souhaite un bon périple. Ce sera une belle aventure humaine. Plein de bonnes choses pour toi et bonne route."

Gilbert Nasarre, prédisent du Niort RC.

Après un tour de piste du stade, Franzy Rabin s'est élancé sur les routes, en direction de Cognac, première étape de son Tour de France, accompagné par de nombreuses associations dont l'amicale des Cyclo Niortais.

« On est admiratifs, c’est quelque chose de formidable, il a une volonté extraordinaire et on se doit de l’encourager »

Pierre Chevrier, membre de l'amicale des Cyclos Niortais.

Deux ans d'entraînement pour réaliser son rêve. Franzy Rabin, 34 ans, s'entraîne à la pratique du handbike sur des distances allant de 20 à 90 km, s'adonne à la musculation et pratique aussi le rugby fauteuil au Niort Rugby Club.

Ce tour de France, c’est aussi pour montrer que quand on a un handicap et qu’on veut faire du sport c’est compliqué. Le matériel peut avoir un coup très élevé. Je fais du rugby fauteuil et le prix du fauteuil est cher et non remboursé.

Franzy Rabin

Un projet mûri de longue date qu'il ne réalise pas seul. Il pourra compter sur l’accompagnement de quatre personnes durant son parcours : deux personnes faisant partie du Club de l’Amicale des Cyclotouristes Créchois (ACTC) et 2 bénévoles, dont 1 aide-soignant, qui le suivront à bord d’un camion-remorque prêté par l’association T.I.T.A.N (Toute Incapacité Trouve Adaptation Nécessaire).

Ma plus grande appréhension est de me retrouver loin de mon domicile et de mon confort quotidien aussi longtemps. Depuis mon accident il y a 9 ans, je ne suis jamais parti plus d’un weekend ! Ce défi va me pousser à sortir de ma zone de confort et à repousser mes limites.

Franzy Rabin

Au delà du challenge qu'il s'est lancé avec ce Tour de France, Franzy Rabin veut mettre en lumière la difficulté que rencontrent les personnes en situation de handicap lorsqu'elles veulent pratiquer un sport : « Faire du sport peut être compliqué lorsqu’on a un handicap car on ne nous en donne pas les moyens. Le matériel coûte très cher et n’est pas remboursé. Par exemple pour la pratique du vélo, le handbike coûte 10 000 € et une prothèse 4 000 € », souligne-t-il.

Philippe Croizon, parrain du projet

Philippe Croizon est présent mardi matin à Niort pour le départ de Franzy. Emu, il rappelle les circonstances de leur rencontre.

Je me souviens d'un garçon que j'avais vu à Poitiers il y a quelques années. Je suis rentré dans sa chambre, j'ai vu un jeune garçon introverti, renfermé sur lui même et au fur et à mesure des années il s'est révélé et il est devenu le Franzy qu'il est aujourd'hui.

Philippe Croizon

Philippe Croizon rappelle la métamorphose de son poulain."Il a été voir des élèves dans des écoles pour expliquer son parcous de vie. Il a commencé à sortir de sa coquille et un jour il m'a dit, Philippe je sais ce que je veux faire, je veux faire le Tour de France en handbike. Avant d'ajouter :

Il y a le Franzy d'aujourd'hui et il y aura le Franzy dans un mois qui ne sera pas le même garçon car il aura vécu un dépassement de soi au-delà de ce qu'il croyait être capable de faire. Et grâce à la confiance que vous lui accordez il va aller au bout. Aujourd'hui je suis vraiment fier de lui.

Philippe Croizon

En 2012, victime d’une méningite foudroyante, Franzy Rabin se retrouve, vingt-quatre heures après les premiers signes de la maladie, amputé des quatre membres au
CHU de Poitiers, où il restera trois mois et demi.
À sa sortie, il passe deux ans au centre de rééducation et de réadaptation du Grand-Feu à Niort.Grand adepte du cyclisme qu'il a découvert grâce à son grand-père, il le pratique dès le plus jeune âge. Malgré la maladie, Franzy Rabin continue le sport, soutenu par de nombreuses personnes, et notamment Philippe Croizon.

C'est en 2012 que les deux hommes se rencontrent. Une rencontre qui le marquera à vie.

Philippe Croizon est un modèle, il était venu me voir à l’hôpital à Poitiers. Il m’a donné des conseils, il m’a beaucoup aidé moralement parlant, j’étais quelqu’un de réservé, il m’a poussé à accomplir mes objectifs.

Franzy Rabin

Philippe Croizon rend visite à Franzy Rabin lors de son hospitalisation. Un personnage devenu emblématique et qui, malgré son handicap, multiplie les exploits sportifs, telles que la première traversée de la Manche à la nage accomplie par un amputé des quatre membres ou les quatre traversées pour relier les cinq continents. Un exemple à suivre pour Franzy Rabin. 

"Je suis fier de passer le flambeau à ce jeune homme admirable à plusieurs titres, il s’est donné sans compter dans ses entraînements et démontre que les rêves peuvent se réaliser grâce au travail et au goût de l’effort", affirme Philippe Croizon avant d'ajouter :

Ce défi, cette aventure humaine qu’il va réaliser est dû à sa force de caractère, de son envie de se dépasser. Franzy veut montrer que l’on peut avancer dans la vie par la volonté de montrer que nous, les personnes en situation de handicap, sommes avant tout des personnes capables autrement.

Philippe Croizon.

View this post on Instagram

Une publication partagée par Handi Tour France (@handi.tour.france)

Suivre le tour de France de Franzy Rabin 

> Sur Facebook : handitourfrance
> Sur Instagram : handi.tour.france

Liane Courté et Alexandra Lassiaille ont rencontré Franzy Rabin

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handisport handicap société sport