Mia Electric : Michèle Boos devrait être jugée le 18 novembre

Publié le
Écrit par Sophie Goux
Michèle Boos à Mia Electric en juin 2013
Michèle Boos à Mia Electric en juin 2013 © France 3

Michèle Boos, l'ancienne patronne de Mia Electric à Cerizay devrait être jugée le 18 novembre. Elle comparaîtra pour abus de biens sociaux, escroquerie et banqueroute. Mia Electric avait été liquidée en 2015.

Son procès avait été repoussé à plusieurs reprises, mais cette fois la date semble se préciser. Selon nos confrères du Courrier de l'Ouest, Michèle Boos l'ancienne patronne de Mia Electric devrait comparaître pour banqueroute, escroquerie et abus de biens sociaux le 18 novembre devant le tribunal de Niort.

Michèle Boos avait repris l'entreprise Mia Electric en 2013, en quelques mois, les difficultés financières commençaient à apparaître, les 36 millions promis pour renflouer et relancer l'entreprise n'arrivaient pas. En  mars 2014 Mia était alors placée liquidation judiciaire et sa dirigeante entendue en garde vue au commissariat de Poitiers, puis mise en examen pour banqueroute, abus de biens sociaux et escroquerie. 

Autre fait troublant une année plus tard, la chaîne de production de la Mia et tout le stock de batteries était vendus aux enchères à un acquereur dont le nom n'était pas révélé. 

Mais on avait fini par apprendre que l'homme d'affaire franco-iranien qui avait emporté les enchères avait transféré le matériel dans une entreprise de Vendée dirigée par...Michèle Boos.

Avant la liqudation judiciaire de 2014, 209 salariés travaillaient dans l'usine Mia Electric de Cerizay, sur l'ancien site de l'usine Heuliez.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.