Niort : les communes de l'agglomération déclarent la guerre aux décharges sauvages

Beaucoup de ces déchets sont déposés illégalement la nuit. / © Alain Darrigrand - France Télévisions
Beaucoup de ces déchets sont déposés illégalement la nuit. / © Alain Darrigrand - France Télévisions

L’agglomération niortaise se trouve confrontée au fleurissement des décharges sauvages. Un réel problème pour de nombreuses communes qui ne savent plus comment gérer la situation. Pourtant, il existe des solutions simples pour recycler ses déchets.
 

Par Valériane Gouban

Ordures ménagères, déchets venus du monde de l’artisanat, et même une caravane, sur cette décharge sauvage à quelques pas de Niort, on trouve de tout. Cachée de la route le long d’une voie de chemin fer, cet endroit est devenu le lieu idéal pour les dépôts illégaux de déchets.

"Inacceptable"

Devant ce triste spectacle, le maire d’une commune voisine semble désespéré. Il  est impossible pour lui de tout surveiller, d'autant que les pollueurs opèrent la nuit.

Ici, on se trouve sur un secteur en dehors de la ville, à cheval sur trois communes Niort, Vouillé et Chauray. Là, on a un spectacle qui me met vraiment en colère et que je trouve inacceptable. Ce n’est pas possible de voir ça ! On fait des campagnes de ramassage des déchets avec une entreprise spécialisée, ça nous coûte 20.000 euros par an. Chaque année, on retrouve ces immondices déposés par certaines personnes. On en a vraiment mare donc tant pis, on va mettre des caméras et des appareils photo. Ce n’est plus possible de continuer comme ça ! 
Jacques Brossard, maire de Chauray

Le long de cette ligne de chemin de fer, les déchets s'étendent sur plusieurs centaines de mètres. / © Alain Darrigrand - France Télévisions
Le long de cette ligne de chemin de fer, les déchets s'étendent sur plusieurs centaines de mètres. / © Alain Darrigrand - France Télévisions
À l’heure où l’écologie semble prendre une place de plus en plus importante, ces dépôts montrent le chemin encore à parcourir. Par manque d’information, ou réelle volonté de ne pas recycler ses déchets, certains préfèrent s’en débarrasser.

"J’en appelle à la responsabilité de chacun"

À Niort, la ville à récolté 1.500 tonnes de déchets sauvages l'année dernière. Pour lutter contre ce fléau, la municipalité espère une prise de conscience rapide.

J’en appelle à la responsabilité de chacun. C’est ce que l’on va laisser à nos enfants plus tard, ce que l’on laisse au quotidien. Là, on est sur un chemin rural sur lequel on pourrait se balader à vélo en famille le week-end. Au lieu de ça, on tombe sur une décharge d'immondices alors que des déchetteries, il y en a ouvertes le week-end dans l’agglomération niortaise.
Dominique Six, adjoint au maire de Niort en charge des espaces publics

De nombreuses solutions pour recycler

Cette situation est d’autant plus incompréhensible qu’il existe de nombreuses solutions pour recycler ses déchets : déchetteries, benne à ordures ou encore sociétés de recyclage. À Niort, une entreprise reprend tous types de déchets en dehors des rebuts ménagers. Imprimante, réfrigérateur, ballon d’eau chaude et véhicules sont repris, et même rachetés. Comptez entre 5 et 10 centimes pour un kilo de ferraille.

Un encouragement, d'autant que déposer ses déchets dans la nature est un délit et peut coûter de 70 à 75.000 euros et deux ans d'emprisonnement.

 
Deux-Sèvres : des décharges sauvages près de Niort
L’agglomération niortaise se trouve confrontée au fleurissement des décharges sauvages. Un réel problème pour de nombreuses communes qui ne savent plus comment gérer la situation. REportage d'Alain Darrigrand, Luc Barré et Philippe Ritaine

 

Sur le même sujet

Les + Lus