Niort : les gilets jaunes à nouveau mobilisés

Niort, lieu de convergence régionale des Gilets Jaunes ce 19 octobre. / © Alain Darrigrand, France Télévisions
Niort, lieu de convergence régionale des Gilets Jaunes ce 19 octobre. / © Alain Darrigrand, France Télévisions

La manifestation régionale des Gilets Jaunes a rassemblé environ 70 personnes ce samedi au rond-point de l'Acclameur à Niort, près d'un an après le début de la mobilisation le 17 novembre dernier. 

Par E. Gérard avec Sonia Boujamaa

Gilets jaunes sur le dos, ils étaient quelque soixante-dix venus de toute la région, rassemblés au rond-point de l'Acclameur à Niort ce samedi. La plupart des personnes présentes sont mobilisées depuis le début du mouvement le 17 novembre dernier. 

L'une des participantes Mélanie Guérin explique que leur but c'est de "converger en masse et en nombre pour essayer de se faire entendre."

Ça fait un an que ça dure. Ca avance mais pas assez vite pour les besoins des citoyens en fait.
- Mélanie Guérin, manifestante 

Les gilets jaunes de toute la région étaient invités à converger vers Niort. / © Alain Darrigrand, France Télévisions
Les gilets jaunes de toute la région étaient invités à converger vers Niort. / © Alain Darrigrand, France Télévisions
Parmi les revendications affichées par les manifestants figure le projet de réforme des retraites proposée par le gouvernement.

"Tout le monde va perdre avec la réforme des retraites" s'accordent-ils à dire alors qu'une journée de mobilisation nationale est prévue le 5 décembre. 

Le projet de réforme des retraites n'est pas supportable. Actuellement la retraite n'est pas en danger et il met en place un système qui n'a qu'un intérêt : ramener tout le monde à la baisse.
- Yannick Maillou, manifestant 

La proposition de privatisation des aéroports de Paris est également au cœur de leurs préoccupations. L'occasion pour eux de réunir des signatures en faveur d'un référendum d'initiative partagée. 

"Les citoyens devraient avoir la possibilité de choisir en ce qui concerne la privatisation du service public" explique l'un Mickaël Faucher. 

 

Sur le même sujet

Changement d'heure

Les + Lus