Cet article date de plus de 3 ans

Niort : un homme accusé d'avoir sciemment transmis le SIDA à 3 compagnes est jugé devant les assises

Un homme de 42 ans comparait jusqu'à mercredi devant les assises des Deux-Sèvres. Il est accusé d'avoir transmis le SIDA à trois de ses compagnes. Il leur avait volontairement caché sa séropositivité.
Le tribunal de Niort
Le tribunal de Niort © FTV
En langage de justice, l'homme de 42 ans est poursuivi pour administration de substance nuisible avec préméditation ou guet-apens suivi de mutilation ou infirmité permanente. En langage plus courant, il lui est reproché d'avoir transmis le virus du SIDA à 3 de ses compagnes alors qu'il se savait séropositif et qu'il a même montré un faux test négatif pour avoir des rapports sexuels non protégés comme il l'avait reconnu lors de l'enquête.

Les victimes avaient été contaminées en 2003 à Tours, entre 2006 et 2009 à Niort et en 2008 à Chauray, elles étaient à l'époque âgées de 22, 23 et 31 ans.

L'accusé, Sekou K. est un homme originaire de Côte-d'Ivoire mais de nationalité sénégalaise, il est entré illégalement en France à l'âge de 21 ans sous une autre identité, il vit maintenant en Loire-Atlantique et fait l'objet d'un contrôle judiciaire, il comparait donc libre devant la cour d'assises.
Ce matin, il a reconnu être le père de 8 enfants et a expliqué avoir découvert sa séropositivité à la naissance d'une de ses filles en 2003. Il encourt 15 ans de réclusion criminelle.
Le verdict est attendu mercredi.

Compte-rendu de la premère jornée d'audience avec Antoine Morel, Julien Delage et Thierry Cormerais.

Intervenants :

-Maître Patricia Coutand, avocate de la défense
-Maître Lee Takhedmit, avocat des parties civiles.
 

durée de la vidéo: 01 min 39
Contamination volontaire au Sida, assises des Deux-Sèvres

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société sida