Niort : intervention musclée du GIGN qui se trompe de suspect à cause d'une homonymie

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christine Hinckel + Luc Barré

Porte d'entrée défoncée, vitres cassées, père et fils menottés, lundi dernier, le GIGN est intervenu par erreur au domicile d'une famille de Niort. Très choquée par cette intervention musclée, elle s'exprime aujourd'hui pour la première fois pour France 3 Poitou-Charentes.

Deux jours après l'intervention du GIGN, cette famille arménienne est encore sous le choc. Lundi matin, les gendarmes du GIGN  sont intervenus chez eux en les prenant pour des suspects appartenant à la mafia russe, la redoutable fraternité criminelle de l'ex-URSS "Vory v Zakone" contre laquelle une opération d'envergure était lancée.


Même nom et même prénom qu'un suspect de la mafia russe

La porte est forcée à coup de bélier puis les membres du GIGN cassent les vitres de la cuisine pour entrer avant de fouiller la maison et de menotter à terre le père et le fils. L'intervention des gendarmes dure deux heures mais ils ne trouvent rien de compromettant. Normal : le seul tort du père de famille est de porter le même nom et le même prénom que le suspect recherché par les gendarmes mais il n'a rien à voir avec la mafia russe et "Vory v Zakone".
"En Arménie et en Russie, souvent le nom et le prénom sont pareils mais il y a la date de naissance ou le nom des parents par exemple pour vérifier" nous confie la mère de famille qui cherche toujours à comprendre comment cette erreur a pu avoir lieu.
Le suspect recherché dans le cadre de l'enquête a été arrêté lundi après-midi à Niort. 33 géorgiens soupçonnés d'avoir commis de nombreux cambriolages et vols ont interpellé à Niort, Poitiers, Châtellerault et aussi en Alsace.

Luc Barré, Romek Gasiorowski et Thierry Cormerais ont recueilli aujourd'hui à Niort le témoignage de la mère de famille et de sa fille.
durée de la vidéo: 02 min 04
Arrestation par erreur GIGN Niort