Une opération du GIGN à Niort pour démanteler un réseau de la mafia russe

Publié le Mis à jour le
Écrit par BD (avec AFP)

Trente-trois ressortissants géorgiens, soupçonnés d'appartenir à la redoutable fraternité criminelle de l'ex-URSS "Vory v Zakone", pour laquelle ils commettaient des cambriolages, ont été interpellés ce lundi matin en Alsace mais aussi à Niort, Poitiers et Châtellerault.

Cette opération menée notamment par le GIGN et le Raid, fait suite à une enquête de plus d'un an, d'envergure, à la mesure du phénomène."
Grégory Weil vice-procureur de la juridiction inter-régionale spécialisée (JIRS) de Nancy.



Les mafieux supposés sont soupçonnés d'avoir commis d'innombrables cambriolages et vols à l'étalage de façon particulièrement massive, selon les enquêteurs qui précisent qu'"une quantité impressionnante de vols, à l'échelle industrielle, était commise chaque jour, pilotés par les têtes de réseau. Le préjudice est compliqué à chiffrer, mais il est très conséquent".

Lundi matin, plusieurs centaines d'enquêteurs ont procédé à 11 interpellations à Niort et 22 autour de Strasbourg. D'autres arrestations doivent avoir lieu.

Les Voleurs dans la loi

Les "Vory v Zakone", littéralement "Voleurs dans la loi", est une organisation criminelle ultra-hiérarchisée venue de l'ex-URSS et implantée depuis quelques années en France, sans faire de vagues, selon plusieurs spécialistes. Nés en Russie au XIXe siècle, les Vory regroupent différentes nationalités issues de l'ex-bloc soviétique (Russie, Géorgie, Arménie, Moldavie, Tchétchénie, Ukraine...) et se sont exportés en Europe depuis le début des années 90, plus récemment en France, "vers 2009-2010", selon la police.


Un film de David Cronenberg

David Cronenberg s'est inspiré d'eux pour son film "Les Promesses de l'ombre", tourné en 2007 avec Viggo Mortensen et Vincent Cassel. Leur mode de fonctionnement quasi militaire est basé sur un modèle immuable: le "Vor" est adoubé lors d'une cérémonie à l'ancienne de cooptation et est responsable de sa bande, gérée par des superviseurs régionaux en Europe. N'entre pas qui veut : il faut avoir un passé de délinquant et avoir fait ses armes... en prison notamment.

Les membres sont reconnaissables à leurs tatouages : rose des vents, toile d'araignée, poignard. Ils sont censés être régis par un code d'honneur strict et sont réputés peu bavards en garde à vue.Les détails de l'opération "Caucase 67" :
 
Une information judiciaire ouverte pour vols et recel de vols en bande organisée, association de malfaiteurs, non justification de ressources, aboutit aujourd'hui à l'interpellation de 37 personnes sur le territoire national et en Grèce. Ces individus, pour la plupart d'origine géorgienne ou arménienne sont susceptibles d'être affiliés au groupe criminel organisé connu sous le nom de "Voleurs dans la Loi".

Cette vaste opération qui engage 200 fonctionnaires de la police nationale des unités de la DDSP du Bas Rhin et 120 militaires de la Gendarmerie Nationale bénéficie de l'appui de l'antenne du Raid à Strasbourg et du GIGN à Poitiers et Niort pour plusieurs interpellations sensibles. Les analystes d'Europol sont déployés à Strasbourg et La Rochelle, ceux d'Interpol sont également présents à Strasbourg. 

Les perquisitions menées pendant plusieurs heures ont amené à la découverte d’un butin très important résultant d’un pillage organisé par cette organisation dans la région strasbourgeoise et à l’étranger.

A Strasbourg, ont été saisis :
- plusieurs dizaines de milliers de cigarettes de contrebande
- plusieurs centaines de vêtements de marque étiquetés
- plusieurs dizaines de flacons de parfums et de maquillage de marque neufs et emballés
- du matériel ménager neuf
- des sacs à main de marque
- du multimédia
- de l’outillage professionnel, des vélos
- des containers partis de Strasbourg par bateau sont en cours de saisie
- des documents attestant de virements de fonds importants
- de l’argent liquide
- des bijoux semblant provenir de cambriolages
- des objets d’art semblant provenir de cambriolages

En Poitou Charentes
- plusieurs armes de poing
- des objets et parfums de marque semblant provenir de cambriolages

Aucun des individus interpellés n’exerce d’activité professionnelle, beaucoup bénéficiant de prestations sociales ou de secours en France.