• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Notre Dame des Landes: “C'est fini, cet aéroport ne se fera jamais” affirme Delphine Batho

Delphine Batho, députée des Deux-Sèvres et ancienne ministre de l'Ecologie / © Maxppp
Delphine Batho, députée des Deux-Sèvres et ancienne ministre de l'Ecologie / © Maxppp

L'ex-ministre de l'Ecologie et députée des Deux-Sèvres, Delphine Batho a jugé jeudi que "les choses sont claires" sur le dossier de Notre-Dame-des-Landes, après la remise du rapport des médiateurs au gouvernement, affirmant que "cet aéroport ne se fera jamais".

Par Avec AFP

"Il faut trancher, et je pense que les choses sont claires. Notre-Dame-des-Landes, c'est fini, c'est-à-dire que cet aéroport ne se fera jamais", a déclaré la députée Nouvelle Gauche des Deux-Sèvres sur LCP.
Le rapport "donne des options, mais il raconte l'histoire d'un projet qui est aujourd'hui complètement obsolète et il a le mérite de démontrer que la question n'est pas seulement de faire ou de ne pas faire Notre-Dame-des-Landes, qu'il y a d'autres solutions pour pouvoir répondre à la problématique de la desserte aéroportuaire du grand Ouest", a-t-elle développé.

"Pour moi, les choses sont claires. J'ai été membre de gouvernement, j'ai vu comment ce dossier était traité (...), pour moi les choses sont claires, Notre-Dame-des-Landes, c'est fini et cet aéroport ne se fera pas", a-t-elle affirmé.

"Je sais de quoi je parle"

"Je connais le dossier. Quand je dis "c'est fini", il faut comprendre que cet aéroport ne se fera jamais, je sais de quoi je parle", a-t-elle insisté, alors que l'exécutif a promis une décision "avant fin janvier".
Selon Mme Batho, "le seul argument qui reste aux défenseurs de cet aéroport, c'est la question de la ZAD". "On ne peut pas prendre la décision de soutenir un projet anti écologique, de détruire des zones humides, de détruire des terres agricoles, simplement parce qu'il faut démontrer que force doit rester à la loi et que l'autorité de l'Etat doit être rétablie", a-t-elle fait valoir.
Les médiateurs chargés de sortir de l'impasse du dossier de transfert de l'aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes ont rendu mercredi leur rapport à Edouard Philippe, remettant en selle l'alternative du réaménagement de l'actuel aéroport de Nantes Atlantique.

Sur le même sujet

Béarn : opération nettoyage de la rivière Ousse pour le World CleanUp Day

Les + Lus