Un prêtre suspendu à Niort suite au signalement d'une paroissienne pour comportements déplacés

L'archevêque du diocèse de Poitiers a confirmé ce lundi qu'il avait suspendu un prêtre qui officiait à Niort suite au signalement d'une paroissienne.

Photo d'illustration, une église à Niort
Photo d'illustration, une église à Niort © FTV
Un prêtre qui officiait à Niort a été suspendu la semaine dernière par Mgr Pascal Wintzer, l'archevèque du diocèse de Poitiers.
Cette décision a été prise suite au signalement d'une paroissienne pour des comportements déplacés.
Le prêtre n’a plus le droit de célébrer la messe et d'être en contact avec le public.
Ce lundi, l'archevêque de Niort a expliqué que les déclarations de la paroissienne l'avait surpris et choqué.

Ayant rencontré le prêtre, j'ai estimé que ces faits avaient quelque caractère de vraissemblance, j'ai fait un signalement au procureur de la République, on sort d'une époque où toute institution cherchait à se protéger et à ne pas dire les choses, pour qu'il y ait de la confiance, il faut dire les choses et les faits,
Mgr Pascal Wintzer, archevêque de Poitiers.

De son côté, Aymeri Suares Pasos, président de l'AVREF, une association d'aide aux victimes de mouvements religieux, estime que la décision de l'archevêque de Poitiers est un premier pas.

C'est une bonne nouvelle, c'est nouveau ces réactions d'évêques, ce qui est bien c'est qu'il y a trois éléments, il y  a le fait de réagir tout de suite, de signaler au procureur, de suspendre et puis d'avertir les paroissiens, cela permet d'assainir les choses au niveau de la communauté. C'est suite au pression des associations comme la nôtre, les victimes se sentent désormais autorisées et soutenues par le contexte à parler. Un catholique peut désormais parler tout en restant fidèle à sa foi,
- Aymeri Suares Pasos, président de l'association d'aide aux victimes de mouvements religieux (AVREF)

 L'information a été communiquée aux fidèles qui ont assisté aux messes à Niort.
Un prêtre suspendu à Niort suite au signalement d'une paroissienne pour comportements déplacés
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société