Procès des manifestants anti-bassines de Sainte-Soline. Les quatre prévenus condamnés à deux mois et trois mois de prison avec sursis

Publié le

Quatre prévenus étaient jugés aujourd'hui au tribunal correctionnel de Niort pour leur participation à un groupement formé en vue de la préparation de violences contre les personnes, ou dégradations de bien. Ils avaient été interpellés lors de la grande manifestation à Sainte-Soline (79), sur le chantier de la méga réserve d'eau.

Les quatre hommes interpellés le 29 octobre dernier lors de la manifestation anti-bassines à Sainte-Soline, sont à nouveau dans le box des prévenus. Le 31 octobre, ils avaient demandé le renvoi de leur dossier lors de l'audience en comparution immédiate, qui s'est tenue au tribunal correctionnel de Niort.

En attendant le procès au fond, les quatre hommes ont eu interdiction de revenir dans les Deux Sèvres et ont été laissés libres sous contrôle judiciaire.

Ce lundi 28 novembre, 13h45, l'audience démarre. L'avocat des manifestants, Me Alexis Baudelin, demande un report de ce procès, refusée par le tribunal après une courte délibération. Les prévenus et leur conseil quittent alors la salle. 

Nous refusons de participer à ce procès, qui est une parodie. Il n’y avait aucune urgence à tenir cette audience aujourd’hui.

Me Alexis Baudelin, avocat des prévenus

Dehors, prés de 300 personnes les attendent, en soutien.

A l'intérieur, le procès se poursuit même en l'absence des protagonistes. Julien Wattebled, procureur de la République de Niort, diffuse des photos montrant l'extrême tension entre les manifestants et les forces de l'ordre, le samedi 29 octobre à Sainte-Soline. Il conclue ses réquisitions en demandant une condamnation à quatre mois de prison avec sursis et l'interdiction de se présenter dans les Deux Sèvres pendant cinq ans.

Réquisitions légères

Les peines requises sont légères, mesurées, car de l'aveu même du Parquet, les protagonistes présents dans le box sont loin d'être les principaux meneurs des violences constatées ce jour-là.

Il s'agit d'un avertissement.

Julien Wattebled, procureur de la République de Niort

Des peines avec du sursis

Après délibération, le tribunal de Niort condamne trois des prévenus à deux mois de prison avec sursis avec interdiction de venir dans les Deux-Sèvres pendant trois ans. Un autre écope de trois mois de prison avec sursis, avec la même interdiction. Le cinquième prévenu, blessé, jamais présent au cours des deux audiences est aussi condamné à une peine de trois mois de prison avec sursis. 

Me Alexis Baudelin, absent au moment du jugement, avait déjà prévenu qu'il ferait appel de la condamnation, le temps aussi de préparer les arguments.

Nous voulons dire le pourquoi de ces bassines et de cette lutte

Me Alexis Baudelin, avocat des prévenus

En attendant une audience en appel, les prévenus restent libres et présumés innocents.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité