• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Rixe et coup de feu devant un lycée de Niort : un élève touché à la joue

L'arrêt de bus où le lycéen a été blessé par un plomb à la joue. / © Dominique Laveau (FTV)
L'arrêt de bus où le lycéen a été blessé par un plomb à la joue. / © Dominique Laveau (FTV)

Un élève qui attendait son bus devant le lycée de la Venise verte a été légèrement blessé à la joue par un plomb jeudi soir à 18 h. Une rixe avait éclaté au pied de la résidence qui fait face à l'établissement scolaire. Le tireur présumé a été arrêté par les policiers niortais.

Par Bernard Dussol et Dominique Laveau

Mise à jour 16h :
L'homme interpellé par les policiers hier soir après la rixe a été placé en garde à vue. Il sera déferré dans l'après-midi devant le Parquet de Niort qui va ouvrir une information judiciare pour "violences avec arme". Il s'agit d'un Niortais né en 1976 : il est donc âgé de 41 ans.

____________________________________________________________________

Mise à jour 11h :


D'après les premiers éléments et témoignages recueillis par les enquêteurs, la voiture d'un parent d'élève et un bus ont également été touchés par des plombs jeudi soir pendant la rixe. Selon nos informations, l'auteur présumé du coup de feu a été arrêté par les policiers qui s'orientent vers un différent entre plusieurs personnes extérieures au lycée.

Ce matin, l'élève touché hier soir à la joue est revenu au lycée de la Venise verte. Le rectorat a envoyé 4 membres de l'équipe mobile de sécurité académique patrouiller devant le lycée. Ils y cotoient des policiers municipaux alors que la situation est totalement calme.

                                                 _____________________________________________________________________

Une rixe qui dégénère, un ou plusieurs coups de feu tirés et un élève du lycée de la Venise verte qui reçoit un impact de plomb à la joue... C'est le scénario auquel a assisté hier le proviseur de l'établissement scolaire de Niort. Immédiatement, il a demandé aux 170 élèves de revenir dans le lycée pour les confiner en baissant les rideaux, comme cela est recommandé par les procédures en vigueur dans le cadre d'attentat terroriste.

Le temps d'appeler la police et deux véhicules avec gyrophares s'installaient à l'entrée du lycée. Prévenu, le père de l'élève légèrement blessé est venu chercher son fils pendant que le rectorat demandait l'installation d'une cellule d'écoute. Ce matin, deux policiers étaient présents pour parler et rassurer les élèves et leurs parents.

Le rectorat, de son côté "salue l'excellente réaction des responsables du lycée" qui ont agi dans le calme en respectant les procédures en vigueur. Pour autant, le faits-divers ne semble pas marquer profondément les esprits des élèves. La rixe s'est produite à l'extérieur de l'établissement et même si les réseaux sociaux bruissaient de rumeurs hier soir, une seule lycéenne a demandé à être reçue ce matin par la cellule d'écoute.

Les policiers niortais continuent leur enquête. Nos confrères de la Nouvelle-République indiquent qu'ils auraient interpellé le présumé tireur dans la soirée.


Sur le même sujet

Retour sur le concert d'Ibrahim Maalouf au Surgères Brass Festival

Les + Lus